L'Amérique en état de siège

le
0
Malgré la confusion créé par les déclarations contradictoires des autorités, les enquêteurs travaillent d'arrache-pied pour identifier les suspects de l'attentat de Boston sur les clichés de l'événement. De nombreux bâtiments publics ont été évacués mercredi.

À New York

Explosions, alertes à la voiture piégée, courriers empoisonnés, évacuation de bâtiments publics, arrestation de suspects et déclarations contradictoires des autorités: la psychose semblait en passe de gagner les États-Unis mercredi soir, à l'issue d'une journée chaotique rappelant les plus sombres heures de l'histoire récente du pays.

À Boston, capitale du Massachusetts et lieu du double attentat lundi ayant causé la mort de trois personnes et blessé 183 autres, ordres et contrordres se sont succédé toute la journée, la police procédant à l'évacuation de la Cour suprême pour des raisons encore peu claires. Plus tôt, journalistes et badauds avaient convergé vers le bâtiment...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant