L'Américaine Amanda Knox définitivement acquittée en Italie

le
0

(Actualisé avec réactions, précisions) par Massimiliano Di Giorgio et Eric M. Johnson ROME/SEATTLE, 28 mars (Reuters) - L'Américaine Amanda Knox et son ancien petit ami Raffaele Sollecito ont été définitivement acquittés vendredi du meurtre de l'étudiante britannique Meredith Kercher, en 2007 à Pérouse en Italie, après annulation de leur condamnation par la Cour de cassation italienne. Amanda Knox et Raffaele Sollecito avaient été reconnus coupables des faits lors d'un premier procès en assises en décembre 2009 avant d'être acquittés en appel en 2011. En 2013, la Cour de cassation avait infirmé cet acquittement et ordonné un nouveau procès au niveau de l'appel. En janvier 2014, à Florence, les deux avaient à nouveau été reconnus coupables et leurs condamnations avaient été alourdies : 28 ans et six mois de réclusion pour la jeune femme et 25 ans pour son ami. La justice avait estimé cette fois-là que le décès de Meredith Kercher était le résultat d'une dispute qui aurait mal tourné et non plus, comme lors de la première condamnation, d'un jeu sexuel qui aurait dégénéré. Ce sont ces condamnations qui ont été annulées vendredi par la Cour de cassation qui a mis en avant une insuffisance de preuve concernant la culpabilité des deux jeunes gens. Amanda Knox, aujourd'hui âgée de 27 ans, est retournée à Seattle aux Etats-Unis après la relaxe en 2011. Elle n'était pas présente aux audiences suivantes, non plus qu'à celle de la Cour de cassation vendredi. Elle s'est dit "au comble de la joie" et a estimé que "la vérité avait triomphé". "Je suis immensément soulagée et reconnaissante de la décision prise par la cour suprême italienne", a déclaré Amanda Know dans un communiqué diffusé par son avocat aux Etats-Unis. "La certitude de mon innocence m'a donné la force nécessaire dans les heures sombres de cette épreuve. Et tout au long de cette épreuve, j'ai reçu un soutien qui n'avait pas de prix de la part de ma famille, de mes amis et d'étrangers", a-t-elle ajouté. CRIS DE JOIE Knox et Sollecito étaient accusés d'avoir mortellement poignardé en novembre 2007 une étudiante britannique, Meredith Kercher, dans l'appartement que les deux jeunes filles partageaient en colocation au cours d'une année d'échange universitaire à Pérouse. Rudy Guede, originaire de Côte d'Ivoire, a été condamné à 16 années de réclusion pour ce crime, mais les juges des précédents procès avaient estimé qu'il n'avait pu agir seul. Le verdict de vendredi soir, près de huit ans après les faits, risque d'alimenter la controverse sur le système judiciaire italien. "Nous n'aurions pas dû attendre toutes ces années, mais nous avons une bonne décision aujourd'hui; nous sommes heureux", a déclaré l'avocat italien d'Amanda Knox, Carlo Dalla Vedova, à Rome, ajoutant que sa cliente avait "pleuré de joie" quand il l'a appelée à Seattle pour lui annoncer la nouvelle. Des cris de joie ont été entendus dans la maison de la mère d'Amanda Knox à Seattle où la famille s'était rassemblée pour attendre le verdict. L'avocat de la famille de Meredith Kercher, Francesco Maresca, a exprimé des sentiments bien différents. "Ce n'est pas tant une défaite pour l'accusation que pour le système judiciaire italien", a-t-il déclaré devant la salle d'audience. "Les juges ont conclu à l'absence de preuves et dit que celui qui avait agi avec Guede n'avait pas été retrouvé." Lors de la décision de vendredi, une précédente condamnation d'Amanda Knox à trois ans de prison pour avoir faussement accusé le barman congolais Patrick Lumumba du meurtre de la jeune Britannique a été maintenue. Mais cette peine est couverte par les quatre ans déjà passés en prison par Amanda Knox. (Pierre Sérisier et Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant