L'Américain TripAdvisor va engloutir le site français LaFourchette

le
0
L'Américain TripAdvisor va engloutir le site français LaFourchette
L'Américain TripAdvisor va engloutir le site français LaFourchette

Le site français LaFourchette, plateforme de réservation de restaurants en Europe, va tomber dans l'escarcelle du spécialiste américain de conseils aux voyageurs TripAdvisor, qui entend se nourrir d'un concept innovant en très fort développement.TripAdvisor a annoncé mercredi avoir déposé une "offre exclusive" de rachat qui "a été signée par les actionnaires de LaFourchette". Aucun détail financier ne sera divulgué, a-t-il précisé."Il ne reste que quelques détails légaux à régler. Nous espérons une finalisation d'ici fin mai", a indiqué à l'AFP Bertrand Jelensperger, PDG et co-fondateur en 2007 de LaFourchette. "Cette opération est très positive"."C'est une vraie opportunité pour nous car la complémentarité est très, très forte. Ce rachat par TripAdvisor va permettre à LaFourchette de se développer plus vite et dans plus de pays", a-t-il souligné, précisant que les effectifs de commerciaux et d'ingénieurs allaient grossir.Le site français, dont le siège va rester à Paris malgré ce rachat à 100%, emploie actuellement 190 personnes dont 75 en France. Il est présent en Espagne avec la marque "eltenedor", en Angleterre avec "thefork", ainsi qu'en Suisse et en Belgique.Les deux sociétés étaient déjà partenaires depuis plusieurs années: les clients de TripAdvisor peuvent se renseigner sur les restaurants puis être redirigés vers le site de LaFourchette pour procéder à une réservation.- Remplir les restaurants aux heures creuses -Depuis le début de cette année, leur collaboration a été renforcée en permettant aux utilisateurs du site de réservation de pouvoir également consulter par un simple clic les avis déposés sur le site américain.LaFourchette référence actuellement plus de 12.000 restaurants en Europe (chaînes et indépendants), pour lesquels il a directement généré de l'ordre de 250 millions d'euros de chiffre d?affaires en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant