L'américain ICE lance l'introduction en Bourse d'Euronext

le
7
ICE LANCE LE PROCESSUS D'INTRODUCTION EN BOURSE D'EURONEXT
ICE LANCE LE PROCESSUS D'INTRODUCTION EN BOURSE D'EURONEXT

par Jean-Michel Belot

PARIS (Reuters) - Intercontinentalexchange Group (ICE) a lancé mardi le processus d'introduction en Bourse de la place paneuropéenne Euronext N.V à Paris, Amsterdam, Bruxelles, puis Lisbonne, qui devrait intervenir d'ici l'été.

L'opération consistera en une offre au public pour les investisseurs institutionnels et investisseurs individuels au Pays-Bas, en France, en Belgique et au Portugal et en un placement privé réservé à certains investisseurs institutionnels dans d'autres pays, précise la Bourse américaine dans un communiqué.

Lors d'une conférence téléphonique, Dominique Cerutti, directeur général d'Euronext, a précisé qu'un groupe d'investisseurs institutionnels prendrait environ 33% du capital d'Euronext avant l'IPO.

Parmi ces investisseurs, qui entreront au tour de table avec des titres légèrement décotés par rapport au prix de l'introduction en Bourse, figurent BNP Paribas, Société générale, BPI France, la Caisse des dépôts et consignations, Banco Espirito Santo, ABN Amro, ASR Nederland et Euroclear.

"Ce groupe d'actionnaires de référence a conclu un accord en vertu duquel ils s'engagent à ne pas céder leurs titres pendant une période de trois ans", a fait valoir Dominique Cerutti.

ICE souligne que les actionnaires de référence auront conclu un pacte régissant leurs relations entre eux et constituant une action de concert.

"La présence d'un groupe stable d'actionnaires de référence, représentant environ 33% du capital de la société, est un atout majeur pour le développement dans la durée de la place de Paris et d'Euronext", a réagi dans un communiqué Michel Sapin, le ministre des Finances et des Comptes publics.

PAS DE CALENDRIER PRÉCIS

L'opérateur boursier ICE ne s'engage pas à ce stade sur un calendrier précis mais Dominique Cerutti a déclaré que l'objectif était de réaliser l'opération avant l'été, les titres devant être également cotés à Lisbonne avant le quatrième trimestre 2014.

Une source proche du dossier avait déclaré à Reuters au début du mois que cette opération devrait valoriser l'entreprise à environ 1,5 milliard d'euros.

Dès le rachat effectif en novembre 2013 de NYSE Euronext, maison mère d'Euronext, pour 11 milliards de dollars (huit milliards d'euros), ICE avait annoncé son intention de se séparer de l'opérateur des Bourses de Paris, Bruxelles, Amsterdam et Lisbonne.

Pour assurer l'indépendance d'Euronext, le gouvernement français avait en fin d'année dernière appelé les acteurs de marché à se mobiliser pour former un noyau dur d'actionnaires au capital de l'opérateur boursier.

Mais les discussions s'étaient vite heurtées aux réticences des dirigeants bancaires français qui redoutaient que le projet européen de taxe sur les transactions financières ne viennent torpiller l'avenir d'Euronext.

ABN AMRO Bank, J.P. Morgan et Société Générale agiront en qualité de coordinateurs globaux associés pour l'opération. Goldman Sachs International, ING et Morgan Stanley agiront en qualité de teneurs de livre associés. BBVA, BMO Capital Markets, BPI, CM-CIC Securities, Espirito Santo Investment Bank, KBC Securities et Mitsubishi UFJ Securities agiront en qualité de chefs de file associés.

BNP Paribas est le conseil exclusif du conseil d'administration d'Euronext pour tous les sujets liés à l'introduction en bourse.

(Avec la contribution de Matthias Blamont, et Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6873270 le mardi 27 mai 2014 à 10:36

    Euronext Paris appartenait à NYSE (New York Stock Exchange), tout comme la bourse d'Amsterdam, de Lisbonne, Bruxelles... Nyse étant une société de Bourse Classique avec ses actionnaires privés et institutionnels...

  • domin288 le mardi 27 mai 2014 à 10:32

    Une question: A qui appartenait Euronext avant son achat par ICE, je ne m'en souvient plus, peut-être que nous français sommes atteint du syndrôme du poisson rouge, on oublie ce que ce fut avant. N'est ce pas ci dessous.

  • zecasino le mardi 27 mai 2014 à 09:34

    EURONEXT avec la TTF = 0Ah les polsters veulent absolument que les grandes banques francaises investissent dans EURONEXT mais ils n'ont aucune raison de le faire objectivement. La FRANCE veut tuer ses activités financières tout en demandant à ses financiers de payer les frais d'enterrement

  • M6873270 le mardi 27 mai 2014 à 09:33

    Une bourse qui s'introduit en Bourse...interessant :) Ma question cependant sera si les parts majoritaires d'Euronext vont dans la poche des banques, y a t'il un risque d'influence sur la réglemenetation du marché? sur la tarification du trading? sur la liquidité , le market making? enfin bref je pense que cette introduction ne sera pas sans conséquence sur les marchés financiers réglemenetés dans un premier temps puis les darkpools dans un second temps...

  • brenot le mardi 27 mai 2014 à 09:27

    Certains sur Boursorama ne connaissent pas Euronext ...

  • rizzo14 le mardi 27 mai 2014 à 09:22

    Euh, pardon, mais ce n'est pas une banque. Il s'agit, pour simplifier, de l'entreprise qui gère les bourse de Paris, Bruxelles, Amsterdam et Lisbonne.

  • guerber3 le mardi 27 mai 2014 à 09:15

    Une banque de plus en bourse : du vent, pour ceux qui aiment...!