L'ambiguïté de Nicolas Hulot irrite les écologistes

le
7
L'AMBIGUÏTÉ DE NICOLAS HULOT DÉÇOIT LES ÉCOLOGISTES
L'AMBIGUÏTÉ DE NICOLAS HULOT DÉÇOIT LES ÉCOLOGISTES

PARIS (Reuters) - Ce que fait Nicolas Hulot "n'est pas bien", a jugé lundi Jean-Vincent Placé, qui "prend mal" le refus de l'initiateur du Pacte écologique de dire s'il votera ou non pour Eva Joly à l'élection présidentielle.

L'ancien animateur de télévision, battu par l'ex-magistrate en juillet 2011 lors de la primaire d'investiture d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), a déclaré dimanche soir sur France 2 qu'il voterait "pour la planète" les 22 avril et 6 mai.

Prié de dire s'il soutenait Eva Joly, Nicolas Hulot a répondu : "Je ne veux plus rentrer dans ce jeu-là, je pense que l'écologie est au-dessus des partis. Je me déterminerai en temps utile".

Interrogé de nouveau à ce sujet lundi sur France Inter, le créateur de la Fondation pour la nature et l'homme a imputé cette ambiguïté supposée à un simple problème juridique.

"Je suis tenu à un devoir d'indépendance et de réserve, je suis dans une fondation reconnue d'utilité publique. C'est apolitique et aconfessionnel une fondation, donc je ne peux pas" me prononcer, a-t-il expliqué.

Jean-Vincent Placé, qui remplaçait lundi matin sur RTL la candidate Eva Joly, hospitalisée après une chute dimanche soir, a réagi avec dépit et sévérité.

"Je le prends mal", a-t-il commenté, car "je suis très attaché au respect de la parole donnée".

"MOI, JE VOTE POUR LES IDÉES", RÉPOND HULOT

"Il nous avait dit lors de la primaire des écologistes qu'il voterait pour le gagnant ou la gagnante. La gagnante s'appelle Eva Joly", a-t-il ajouté, avant de souligner : "Ce qu'il fait n'est pas bien".

Jean-Vincent Placé, sénateur EELV de l'Essonne, a toutefois reconnu que les écologistes français avaient aujourd'hui à faire "un saut qualitatif" en termes de "crédibilité".

Nicolas Hulot a refusé d'entrer dans la polémique.

"J'aurais beaucoup de choses à dire sur la manière dont il s'est conduit vis-à-vis de moi pendant cette campagne. Et je pense que c'est exactement ce que je ne dois pas faire", a-t-il dit sur France Inter à propos des commentaires de Jean-Vincent Placé.

"Je ne vais pas renier ma proximité avec les idées des écologistes. J'entends bien qu'on aimerait bien dire 'Nicolas Hulot va voter pour une telle ou pour un tel', moi je vote pour les idées", a-t-il souligné.

Quant à son absence dans la campagne de la candidate écologiste, créditée de 2% à 3% des intentions de vote, il la justifie par un souci d'"efficacité".

"Je l'aurais fait volontiers si j'avais pensé que ma présence, aux côtés d'Eva Joly, aurait changé l'issue de cette campagne. Je pense que ça n'aurait rien changé, et je pense que seule compte l'efficacité de mon engagement", a-t-il dit.

"De là où je suis, je suis complémentairement peut-être plus utile que dans une action politique traditionnelle", a estimé Nicolas Hulot.

Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le lundi 2 avr 2012 à 13:28

    Les Verts avaient un bon candidat avec Nicolas Hulot, ils l'ont éjecté. Conséquence, les Français éjectent les Verts. Autre conséquence : l'écologie est éjectée de la campagne. Je pense que les Verts ne sont pas prêts de s'en remettre. Nicolas Hulot aura plus d'impact avec sa fondation qu'Eva Joly et Duflot avec tous ces sectaires mal embouchés.

  • sidelcr le lundi 2 avr 2012 à 12:31

    Il roule surtout pour lui même l'écolo qui ne se déplace qu'en hélico .

  • M7732327 le lundi 2 avr 2012 à 12:03

    A se positionner sur le bout de la branche sur chaque sujet, dans le domaine de l'écologie évidemment, mais aussi d'autres domaines comme la libéralisation du cannabis, du téléchargement par internet, la semaine de 32 heures (etc.) EELC a fini par perdre beaucoup de soutiens. Cela commence par la chute dans les sondages et risque de finir pas la marginalisation complète, type NPA ou LCR.

  • birmon le lundi 2 avr 2012 à 11:02

    La poussée écologiste des sénatoriales est déjà étiolée. Le score d'Eva Joly va les ridiculiser pour longtemps. On recasera M. Placé dans un e quelconque sinécure aux frais de la République. La politisation gauchiste de l'écologie la condamne à demeurer marginale.Les socialistes l'ont utilisée un temps comme le PCF mais pour eux c'est déjà fini. Le feu de paille est éteint.

  • 11246605 le lundi 2 avr 2012 à 10:46

    Ambiguité, parce qu'il ne veut pas que l'écologie devienne un instrument politique ?Eva Joly devrait nous faire part des décisions de FH concernant les centrales nucléaires ?Mais il est vrai qu'avec 2% (non garanti), c'est trop minable pour que celui ci en tienne compte...

  • NYORKER le lundi 2 avr 2012 à 10:45

    Quand Eva est tombée dans les escalier , elle a essayé de se rattraper à Nicolas Hulot mais il n'était pas là ! elle s'est écriée , il manque hulot

  • NYORKER le lundi 2 avr 2012 à 10:44

    Moi je vais voter pour les étoiles, c'est beau les étoiles la nuit dans un ciel dégagé !