L'ambiguïté d'Afflelou sur le remboursement des lunettes

le
9
L'opticien assure ne pas être favorable au déremboursement... tout en soulignant que cette mesure, combinée à la fin du passage obligé chez l'ophtalmo, permetrait à chacun de renouveler plus souvent ses lunettes.

«Mal voir, ce n'est pas une maladie.» Ces déclarations du célèbre opticien Alain Afflelou diffusées par l'AFP mercredi ont enflammé le secteur de l'optique. C'est pourquoi Alain Afflelou a tenu ce jeudi à préciser son positionnement vis-à-vis du remboursement par la Sécurité sociale des lunettes en France. «Je ne me suis jamais opposé au remboursement de l'optique, qui est un fait acté par les Français», explique-t-il au Figaro.fr.

L'opticien insiste sur le fait qu'il a simplement voulu «dresser un constat» sur la prise en charge des lunettes en France. «Nous sommes l'un des seuls pays en Europe où un organisme d'État participe au remboursement, c'est un fait», répète-t-il, en soulignant qu'en Allemagne, en Suisse ou en Espagne, les achats de lunettes sont soit pris en charge par des assurances privées soit par le consommateur.

S'il ne plaide pas ouvertement pour un déremboursement des lunettes, Alain Afflelou minimise tout de même l'impact sur le long terme d'une telle mesure sur le marché de l'optique. Selon GfK, les Français ont acheté 10,8 millions de montures optiques et 5,1 millions de montures solaires en 2011. Soit un chiffre d'affaires total de 5,7 milliards d'euros. la find e la prise en charge par la Sécu «pousserait certainement les Français à surconsommer durant les six mois précédents la fin des remboursements, puis l'activité des opticiens chuterait peut-être pendant deux ans, mais l'activité repartirait de plus belle ensuite.» Au final, Afflelou et ses 700 magasins en France pourraient même en profiter, grâce à la politique tarifaire agressive du groupe.

«Un produit de consommation comme les autres»

Pour Alain Afflelou, dont la franchise a réalisé un chiffre d'affaires de 603 millions d'euros en 2011, «les lunettes sont un produit de consommation comme les autres». C'est pourquoi, selon lui, le principal défaut du système français tient de l'obligation de prendre un rendez-vous chez un ophtalmologiste, dont la France est «en pénurie», pour s'acheter des lunettes. «Les mutuelles, en effet, ne remboursent que s'il y a un premier versement de la Sécu, pour lequel le passage chez l'opticien doit être impérativement précédé d'une prescription chez un ophtalmologiste», souligne Alain Afflelou.

Résultat, selon lui: des millions de Français attendent pour acheter des lunettes. Un constat que partage Frédéric Pelouze, président de l'association de consommateurs Openconso, qui appelle à un débat national sur le rôle de l'ophtalmologiste.

Toujours est-il que, selon lui, un déremboursement des lunettes n'aurait aucun impact sur les prix de ces produits en France. «Ce sont des produits d'appel pour les mutuelles», explique Frédéric Pelouze. D'où une spirale inflationniste sur ce marché. «Si une mutuelle donne droit à un forfait de 800 euros pour une paire de lunettes, les opticiens pousseront les consommateurs à acheter une paire à 800 euros», insiste-t-il.

Pour faire baisser les prix, le président d'Openconso soutient la mise en place par les mutuelles de réseaux conventionnés d'opticiens ainsi que des remboursements différenciés (selon que le client achète ses lunettes ou non dans son réseau de partenaires). Des méthodes que dénoncent les opticiens. Frédéric Pelouze encourage le développement d'une «offre de qualité» - donc un minimum contrôlée et triée - sur Internet, selon lui «l'un des seuls vecteurs de baisse des prix».

LIRE AUSSI:

» Les opticiens dénoncent les méthodes des mutuelles

» Optique:Afflelou évoque le déremboursement des lunettes

» Opticiens en ligne: gare aux lunettes mal adaptées

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • TL70190 le vendredi 5 oct 2012 à 13:16

    sachant que de la secu sociale ne rembourse rien , que bcp n'ont plus de mutuelle parceque pas les moyens , que la visite chez l'ophtalmo doit compter 6 mois , je prefere acheter mes lunettes chez un opticien moins cher parceque sorti de cette chaine infernale

  • speedy36 le vendredi 5 oct 2012 à 08:31

    les montures afflelou sont pas parmi les plus résistantes du marché, lol... j'en connais bcp de mes collègues qui ont cassées leurs montures venant de chez cet opticien

  • speedy36 le vendredi 5 oct 2012 à 08:30

    un surcroit de consommation six mois avant le déremboursement, j'y crois pas - quand on sait ce que la sécu, paie ou plutot rembourse sur des montures ou des verres !!!! moi perso, ca me gene pas d'attendre pour remplacer mes verres

  • guy.cot le vendredi 5 oct 2012 à 00:26

    Au secour les marges sur les lunettes les mutuelles devraient davantage encadrer cette profession.... ou y trouvent elles, elles aussi leur avantage ? ? ?

  • raph73 le jeudi 4 oct 2012 à 16:33

    c est pas tres clair tout ca

  • fmaury13 le jeudi 4 oct 2012 à 16:08

    quand c'est flou c'est afflelou

  • cverger4 le jeudi 4 oct 2012 à 13:59

    il peu la ramener lui qui fait fabriquer ces lunettes dans les pays a bas couts et vient les vendre en France, encore un pauvre type .

  • am013 le jeudi 4 oct 2012 à 13:48

    pour ce que rembourse la sécu sur les lunettes...je vois pas ce que cela change !

  • bern1616 le jeudi 4 oct 2012 à 13:40

    ah c'est clair,faut dire que vous avez pas de mutuelle,là l'opticien va changer de prix!!