L'ambassadeur de Jordanie va retourner en Israël

le
0

AMMAN, 2 février (Reuters) - L'ambassadeur de Jordanie en Israël, rappelé en novembre dernier pour protester contre la fermeture temporaire de l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, va retourner à Tel Aviv, a annoncé le gouvernement jordanien, lundi. Le porte-parole du gouvernement d'Amman a expliqué cette décision par des initiatives "significatives" d'Israël pour réduire les tensions et par la levée des restrictions imposées aux fidèles musulmans. L'esplanade des Mosquées (Haram al Charif, en arabe), qui abrite le dôme du Rocher et la mosquée Al Aqsa, est administrée par la Jordanie. Il s'agit du troisième lieu saint de l'islam et, sous le nom du Mont du Temple, du principal lieu saint du judaïsme. "Nous avons récemment noté une amélioration significative à Haram al Charif, avec un nombre de fidèles sans précédent", a déclaré le porte-parole, Mohamed al Momani. Après la fermeture de l'accès à l'esplanade début novembre pendant une flambée de violences à Jérusalem, dont une attaque à la voiture bélier commise par un Palestinien et une intervention de la police israélienne dans la mosquée Al Aqsa, la Jordanie avait rappelé son ambassadeur et demandé une réunion d'urgence du Conseil de sécurité des Nations unies. (Souleiman al Khalidi et Tom Perry; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant