L'alphabet désignera le père des couples homosexuels

le
17
L'ALPHABET DÉSIGNERA LE PÈRE DES COUPLES HOMOSEXUELS
L'ALPHABET DÉSIGNERA LE PÈRE DES COUPLES HOMOSEXUELS

PARIS (Reuters) - Le nom des enfants de couples homosexuels sera par défaut celui de leur parent arrivant en premier dans l'ordre alphabétique : telle est l'une des dispositions liées au projet de loi sur le mariage homosexuel adopté mercredi en conseil des ministres.

La ministre de Justice Christiane Taubira a également précisé lors d'une conférence de presse que les termes "mère" et "père" ne disparaîtraient pas du code civil avec ce projet de loi, qui suscite un vif débat en France.

Une loi de 2002 a ouvert la possibilité de choisir le nom pour les enfants, introduisant une règle subsidiaire selon laquelle en cas de choix non exprimé, c'est celui du père qui prévaut.

"Dans les couples homosexuels, la règle subsidiaire devient que le nom qui prévaudra sera choisi dans l'ordre alphabétique", a expliqué Christiane Taubira.

L'objectif est "d'éviter que dans une même fratrie il y ait soit des inversions de noms soit des noms différents sauf si c'est un choix explicitement énoncé", a-t-elle ajouté.

L'ouverture du mariage aux couples de même sexe "se fait en droit inchangé, constant pour les couples hétérosexuels. Rien ne change pour les conditions du mariage et de l'adoption", a expliqué pour sa part la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

En réponse à un argument souvent utilisé par les opposants au texte, Christiane Taubira a expliqué que les termes "père" et "mère" seraient maintenus dans le Code civil.

"Le mariage hétérosexuel ne disparaît pas du Code civil, par conséquent les termes de père et mère ne disparaissent pas du Code civil", a-t-elle dit.

La fidélité fera partie intégrante du mariage pour tous, a ajouté la ministre de la Justice, suscitant une certaine perplexité lors de la conférence de presse.

"Tous les droits sont ouverts aux couples de même sexe, toutes les obligations également", a-t-elle dit.

"Parmi ces obligations, il y en a une qui me plaît beaucoup, particulièrement je dois dire, c'est que dans le consentement il y aura évidemment l'engagement de fidélité", a-t-elle poursuivi.

"Je trouve très sympathique de prendre tout le paquet en même temps", a-t-elle conclu.

Elizabeth Pineau et Julien Ponthus, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9425023 le mercredi 7 nov 2012 à 19:10

    Il faudrait aussi revoir la notion d'adultère : cas d'une compagne qui aurait un enfant autrement que par insémination artificielle. Comment on dit déjà ? Ah oui, par accouplement naturel. L'autre compagne qui s'appellerait AABC aura-t-elle le droit de demander le divorce d'avec Mme ZZYX qui repartiarait avec son enfant qui porterait le nom AABC. Messieurs les juristes socialistes, une petite usine à gaz s'il vous plait !

  • jlegras le mercredi 7 nov 2012 à 17:59

    Mais chut, faut surtout pas en parler, c'est pas important et politiquement incorrect.....

  • M6968826 le mercredi 7 nov 2012 à 17:35

    jlegras,d'accord avec vous à 100% .S'il n'y avait qu'un et un seul problème ,ce serait bien celui-là

  • jlegras le mercredi 7 nov 2012 à 17:22

    Eh oui, c'est pas le droit DE l'enfant, c'est le droit A l'enfant.Pauvre monde.....

  • M8363207 le mercredi 7 nov 2012 à 17:14

    La situation est grave, très grave. L'absence de repère va être beaucoup plus exacerber si cette loi passe. Il n'y aura plus de filiation, plus aucune filiation pour les enfants issus d'un couple de femmes ayant usé d'une insémination. Et pire encore pour un couple d'hommes ayant demandé à une femme de prêter son utérus pour bénéficier d'un enfant issu d'une insémination. Nous allons avoir si cette loi passe, une génération d'enfants n'ayant strictement aucune filiation, aucune racine, rien.

  • mboudon2 le mercredi 7 nov 2012 à 17:12

    les humoristes vont s'en donner à coeur-joie

  • ANOSRA le mercredi 7 nov 2012 à 17:07

    "La fidélité fera partie intégrante du mariage pour tous", une fidélité comme celle de DSK ???

  • jlegras le mercredi 7 nov 2012 à 17:06

    Encore nn nouveau couac à l'actif du gouvernement, je ne donne pas une demi-journée à Najat pour démentir sa collègue, au nom de l ' "égalité pour tous"

  • occulti1 le mercredi 7 nov 2012 à 17:05

    A v omir !

  • knbskin le mercredi 7 nov 2012 à 17:04

    Ouh là ! Si je comprends bien, un "enfant" d'un couple homosexuel masculin aura un "père" homme et une "mère" homme, et celui de l'équivalent féminin aura au "père" femme et une "mère" femme !!! ??? Eh beeeeeeêêêêêh !