L'allocation de rentrée scolaire en question

le
0
INTERVIEW - Le député UMP Édouard Courtial prône le contrôle de l'utilisation de l'ARS, évalué à 1,8 milliard d'euros, perçue par trois millions de familles modestes.

L'allocation de rentrée scolaire (ARS), en hausse de 25 % en 2012 puis de 1,3 % cette année, bénéficie à quelque trois millions de foyers pour un montant total évalué à 1,8 milliard d'euros. Édouard Courtial propose depuis trois ans que cette ARS n'atterrisse plus directement sur le compte bancaire des parents afin de s'assurer que l'argent profite exclusivement aux enfants.

Le FIGARO - Pourquoi estimez-vous que l'ARS est parfois détournée de son objet?

Édouard COURTIAL - Parce que je constate que la fréquentation et le chiffre d'affaires des magasins d'électroménager ou des équipementiers automobiles, notamment, augmentent au moment du versement de l'ARS. Je ne remets en cause ni l'existence de cette allocation créée il y a plus de 30 ans pour que les plus modes...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant