L'alliance Volkswagen-Suzuki bat de l'aile

le
0
Le constructeur japonais veut mettre un terme à l'accord industriel et capitalistique passé en 2009 avec le géant allemand. Volkswagen veut se battre pour le maintenir.

La rentrée se révèle décidément bien difficile pour Volkswagen. Moins d'une semaine après le report de sa fusion avec Porsche, le géant européen de l'automobile doit faire face à la révolte de son allié japonais Suzuki. La société japonaise a en effet demandé hier la dissolution du partenariat conclu entre les deux constructeurs.

L'accord date de décembre 2009. Il portait sur la mise en ­place de coopérations industrielles permettant au groupe japonais de bénéficier du savoir-faire de son homologue allemand, notamment dans les domaines du moteur Diesel et de la voiture élec­trique. Comme souvent, un échange de participations venait solidifier ce partenariat. Ces participations croisées marquaient toutefois surtout l'entrée en force du groupe allemand dans le capital de Suzuki, avec 19,9% des actions représentant un investissement total de 1,8 milliard d'euros. En contrepartie, Suzuki se contentait de 1,5% du capital de Volkswagen.

Leader en Inde

Pour les di

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant