L'alliance franco-britannique en action

le
0
Paris et Londres sont en phase sur le fond. Mais les deux capitales peinent à définir une organisation commune.

Dans les crises, la France et la Grande-Bretagne redeviennent les meilleures alliées. En mai 1940, Monnet, de Gaulle et Churchill envisagèrent de fusionner les gouvernements français et britannique pour barrer la route aux Allemands. Si Pétain n'était pas arrivé au pouvoir le lendemain, qui sait si les deux pays n'en formeraient pas un seul aujourd'hui ? En 1956, Londres et Paris intervinrent ensemble après la nationalisation du canal de Suez par Nasser. Aujourd'hui, le tandem européen lancé contre les forces du colonel Kadhafi illustre, politiquement en tout cas, l'accord qui a scellé le rapprochement des défenses française et britannique, y compris dans le domaine de la dissuasion nucléaire, en novembre dernier.

Confrontés à de sévères restrictions budgétaires, les deux pays, qui partagent une même vision stratégique du monde et ont tous deux des armées capables d'intervenir à l'extérieur, ont conclu qu'ils devaient s'unir pour rester des puissances gl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant