L'alliance entre PSA et General Motors subit un revers majeur

le
0
PSA Peugeot Citroën a révélé qu'un des projets de collaboration avec General Motors était remis en cause. Sans doute un geste de mauvaise humeur de l'Américain, alors que PSA négocie une entrée du Chinois Dongfeng dans son capital.

Décidément l'alliance entre General Motors et PSA, annoncée en grande pompe en février 2012, a bien du mal à prendre l'ampleur souhaitée par le groupe français. Jean-Baptiste de Chatillon, le directeur financier, a annoncé mercredi matin que «le projet de développement d'une plate-forme commune du segment B fait actuellement l'objet d'un réexamen». En clair, ce projet, qui portait sur une voiture de type Peugeot 208, ne se fera pas. «En conséquence, le montant des synergies, représentant un milliard de dollars pour PSA, devrait être réajusté à la baisse», a précisé le directeur financier. Il s'agit d'un revers majeur pour cette alliance naissante, puisque seuls trois projets avaient été annoncés en décembre dernier.

Le direct...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant