L'allemand Metro fait état de ventes solides à Noël

le
0

(Actualisé avec contexte, réaction analyste et cours de Bourse) par Emma Thomasson BERLIN, 13 janvier (Reuters) - L'allemand Metro MEOG.DE , quatrième distributeur européen, a constaté une accélération de son activité dans trois de ses quatre divisions au cours des trois derniers mois de 2014, trimestre de première importance en raison de Noël, la croissance dans l'électronique grand public ayant même été la plus vigoureuse depuis 2006. Le groupe allemand, qui dispose de 2.200 points de vente dans 30 pays, a décidé de réduire son portefeuille et ses coûts afin de se concentrer sur la vente aux professionnels et l'électronique grand public. Cette stratégie passe notamment par une rénovation de ses magasins et une amélioration de son offre sur internet. Sur la période octobre-décembre, premier trimestre de l'exercice fiscal 2014-2015, Metro a fait état de ventes en recul de 2,2% à 18,3 milliards d'euros, soit un résultat meilleur que les 18,2 milliards d'euros attendus par les analystes. En excluant l'impact de la cession des hypermarchés Real en Europe de l'Est, les ventes du groupe à périmètre constant ont augmenté de 2,1%, ce qui représente une accélération par rapport à la hausse de 0,7% enregistrée au trimestre précédent. Le président du directoire, Olaf Koch, a déclaré que l'activité durant la période de Noël fournissait une "base solide" pour atteindre l'objectif annuel de ventes, pour lesquelles Metro s'attend à une hausse "légère" malgré un "environnement économique toujours difficile". Après avoir perdu 29% en 2014 en raison notamment de son exposition à la Russie, le titre gagne quasiment 3% à 26,31 euros à 10h40 GMT à la Bourse de Francfort alors que l'indice paneuropéen de la distribution .SXRP progresse de 1,95%. BOND DES VENTES SUR INTERNET "Metro donne l'impression de s'être enfin transformé en un distributeur moderne", juge Bruno Monteyne, analyste chez Bernstein, en rangeant le titre dans la catégorie "surperformance". Première chaîne de magasins d'électronique grand public en Europe, Media-Saturn a connu un trimestre solide avec des ventes à magasins constants en hausse de 3,8% et un bond de plus de 25% des ventes en ligne. Media-Saturn perdait jusqu'à présent du terrain face aux acteurs du commerce électronique, sa conversion à la vente en ligne ayant été retardée jusqu'en 2010 en raison d'une lutte de pouvoir entre le fondateur de cette filiale et la direction du groupe. Metro souligne que toutes les régions ont contribué à cette hausse, notamment l'Espagne et l'Europe de l'Est. Les ventes aux professionnels "cash and carry", qui représentent près de la moitié du chiffre d'affaires de Metro, ont progressé de 1,4% à périmètre constant, avec une hausse à deux chiffres en Russie, effacée cependant par des effets de changes en raison de l'effondrement du rouble. Confrontés à la concurrence des distributeurs à bas coûts Aldi et Lidl, les hypermarchés Real ont vu leurs ventes à périmètre constant progresser de 0,9%, en raison notamment de la modernisation de 50 magasins. La chaîne de grands magasins Kaufhof a en revanche enregistré un recul de ses ventes à magasins constants de 1,4%, repli imputé par Metro à un automne particulièrement doux, qui a affecté les ventes de vêtements d'hiver. (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant