L'allemand Merck pense résister avec le rachat d'AZ et le dollar

le , mis à jour à 09:21
0

FRANCFORT, 19 mai (Reuters) - Le groupe pharmaceutique allemand Merck KGaA MRCG.DE pense que l'acquisition récente du chimiste AZ Electronics et la vigueur du dollar l'aideront cette année à surmonter le recul des ventes de son médicament phare, le Rebif, un traitement contre la sclérose en plaques. Merck a prédit mardi pour 2015 un excédent brut d'exploitation (EBE ou Ebitda) compris entre 3,45 et 3,55 milliards d'euros, soit une hausse de 1,8% à 4,8% par rapport aux 3,39 milliards de 2014. Cette prévision n'inclut pas l'acquisition, censée être bouclée dans le courant de l'année, de Sigma-Aldrich Corp SIAL.O pour 17 milliards de dollars (15,06 milliards d'euros). Hors effets de changes et prises de participation, Merck s'attend à une stagnation des ventes de sa division santé cette année, à une croissance modérée dans la fourniture de matériel aux laboratoires et à une légère croissance dans la chimie de pointe, telle que les cristaux liquides pour écrans. Au premier trimestre, les ventes du Rebif, produit injectable désormais soumis à la concurrence de nouveaux traitements oraux, ont plongé de près de 16%, hors effets de changes. Au niveau du groupe, Merck a vu son bénéfice brut progresser de 5,7% sur le trimestre à 853 millions d'euros, un résultat légèrement inférieur aux attentes des analystes, qui prédisaient en moyenne 862 millions d'euros. (Ludwig Burger; Bertrand Boucey pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant