L'Allemagne voit sa croissance accélérer à 2,0% en 2015

le
6
BERLIN TABLE SUR UNE ACCÉLÉRATION DE LA CROISSANCE ALLEMANDE EN 2015
BERLIN TABLE SUR UNE ACCÉLÉRATION DE LA CROISSANCE ALLEMANDE EN 2015

BERLIN (Reuters) - Le gouvernement allemand anticipe une accélération de la croissance à 2,0% en 2015 après 1,8% prévu cette année, selon le document économique et financier qu'il soumettra la semaine prochaine à la Commission européenne et dont Reuters a pu prendre connaissance.

"Le gouvernement allemand prévoit une augmentation réelle de 2,0% du produit intérieur brut pour l'année 2015 et ainsi la poursuite d'une croissance forte", lit-on dans ce rapport.

Pour la période 2016-2018, la croissance réelle est prévue à environ 1,5% par an.

"L'évolution positive du marché du travail se poursuivra pendant la période", ajoute le document de 46 pages que le gouvernement de la chancelière Angela Merkel doit approuver mardi.

Le 12 février, le gouvernement a relevé sa projection de croissance pour 2014 à 1,8% au lieu de 1,7% précédemment, après une expansion limitée à 0,4% en 2013.

Le rapport confirme aussi les objectifs de Berlin en matière de finances publiques: le budget devrait ainsi être à l'équilibre en 2015, sans augmentation nette des emprunts pour la première fois depuis 1969, tandis que l'endettement public serait ramené à 70% du PIB d'ici 2017, contre 80% actuellement, avec une trajectoire qui le fera passer sous 60% d'ici dix ans.

(Matthias Sobolewski, Véronique Tison pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 le mardi 8 avr 2014 à 10:15

    Si l'Allemagne avançait grâce à la relance par la consommation cela se saurait. C'est le contraire, mais effectivement ils ont travaillé et en reçoivent le prix. Cela doit faire baver notre intelligentsia.

  • perkele le mardi 8 avr 2014 à 09:20

    La démographie n'y est pas étrangère. La démographie allemande est moins dynamique. Le marché du travail s'en retrouve moins tendu et l'immobilier est moins sous pression, ce qui donne un pouvoir d'achat plus grand aux ménages et aide la conso intérieure. Je ne dis pas que c'est la cause unique loin de là, mais le poids de la variable démographique est à mon avis assez significative.

  • steimbcs le mardi 8 avr 2014 à 09:09

    On sera pareil : à 0,2 (enfin si tout va bien). Avec les socialos ce n'est qu'une question de placement de la virgule.....

  • nayara10 le mardi 8 avr 2014 à 09:05

    Le logiiel socialiste et la boîte à outils ,vont faire mieux....Que moins Zéro...

  • sbroker le mardi 8 avr 2014 à 08:54

    un exemple a suivre. nous sommes suiveurs, mais de loin...tres loin.

  • guerber3 le mardi 8 avr 2014 à 08:20

    Comme ça n'a pas lieu, ce n'est pas faux...pas encore...!