L'Allemagne veut augmenter ses dépenses sans création de dette

le
0
 (Actualisé avec des précisions, contexte, citation) 
    BERLIN, 15 mars (Reuters) - L'Allemagne prévoit d'augmenter 
progressivement la dépense publique jusqu'en 2021 sans 
endettement net supplémentaire, s'en tenant à son objectif d'un 
budget équilibré alors qu'on la presse de développer 
l'investissement dans les grands travaux et la défense. 
    Le gouvernement d'Angela Merkel a adopté mercredi en conseil 
des ministres les grandes lignes du budget fédéral de 2018, 
ainsi que la planification budgétaire jusqu'en 2021. 
    Il reviendra au gouvernement qui sera issu des urnes après 
les élections fédérales de septembre d'adapter ce projet 
budgétaire et de présenter la loi de Finances définitive, a 
déclaré le ministre des Finances Wolfgang Schäuble mercredi. 
    "Fin septembre, nous contemplerons une législature complète 
sans nouvel endettement net", a-t-il dit, estimant important de 
préserver l'équilibre des finances publiques au vu du défi 
démographique présenté par le vieillissement de la population. 
    L'Allemagne augmentera ses dépenses de 1,9% à 335,5 
milliards d'euros en 2018, cette hausse devant permettre 
essentiellement de financer l'accueil des réfugiés, l'aide au 
développement, la défense et la sécurité intérieure. 
    Les dépenses militaires augmenteront de 1,4 milliard d'euros 
à 38,5 milliards en 2018, soit 1,26% du PIB contre 1,18% en 
2016. 
    Le président américain Donald Trump a prié l'Allemagne et 
les autres pays membres de l'Otan de se mettre rapidement en 
conformité avec l'objectif de l'alliance atlantique qui souhaite 
que les dépenses militaires de chaque pays représentent 2% du 
produit intérieur brut.     
    L'investissement public devrait se contracter à 35,7 
milliards d'euros l'an prochain, contre 36,1 milliards cette 
année, avant de rebondir à 36,2 milliards en 2019. 
    Sur la période 2019-2021, l'Etat fédéral prévoit d'augmenter 
la dépense publique de 20 milliards d'euros supplémentaires pour 
la à 355,6 milliards d'euros. 
    Dans la mesure où les recettes fiscales devraient continuer 
d'augmenter et les coûts d'emprunt devraient rester bas, il 
n'est pas prévu d'augmenter l'endettement net jusqu'en 2021. 
    Schäuble dément que l'investissement soit trop faible en 
Allemagne, si l'on en croit certaines critiques, observant que 
Berlin augmente les dépenses d'infrastructures tout en 
respectant les règles budgétaires nationales et internationales. 
    Le gouvernement devrait approuver définitivement le 28 juin 
le projet de budget de 2018 et la planification à moyen terme. 
 
 (Matthias Sobolewski et Michael Nienaber, Bertrand Boucey et 
Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux