L'Allemagne va renforcer son contrôle sur le renseignement-sces

le
0
    BERLIN, 4 juin (Reuters) - Les contrôles vont être renforcés 
sur le  service fédéral de renseignement allemand (BND) et de 
nouvelles limites légales vont être posées à ses activités de 
surveillance, a décidé vendredi le gouvernement allemand, selon 
plusieurs sources proches du dossier. 
    La réforme longtemps reportée du service de renseignement 
extérieur a été décidée lors d'une réunion au bureau de la 
chancelière Angela Merkel, rapportent plusieurs participants. 
    Soumises à l'aval du parlement allemand, les mesures 
entendent interdire au BND d'espionner les pays qui font partie 
de l'Union européenne, ainsi que leurs citoyens et les 
institutions européennes, sauf en cas de soupçon d'activité 
terroriste. 
    L'accord prévoit également que le chef du BND, les services 
de la chancelière ainsi qu'une commission de juges indépendants 
approuvent ensemble les activités d'espionnage à l'étranger qui 
utilisent des listes de mots-clés. 
    En avril, le chef du BND depuis 2012, Gerhard Schindler, a 
quitté son poste près de deux ans avant la date prévue, et des 
désaccords quant au projet de réforme du service ont été évoqués 
pour expliquer son départ.   
    A l'automne 2015, le ministre allemand de la Justice avait 
défendu un encadrement plus étroit des activités du 
renseignement extérieur après des fuites dans la presse sur le 
fait que ce dernier avait espionné des ambassades de pays alliés 
sans l'aval du gouvernement, pour le compte de la National 
Security Agency (NSA) américaine. 
 
 (Thorsten Severin; Julie Carriat pour le service français, 
édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant