L'Allemagne va garder son cap européen après ses élections

le
0
Le résultat des législatives ne devrait pas modifier l'attitude de Berlin face à l'Union européenne.

Correspondant à Bruxelles

La politique est toujours une affaire locale comme disent les Américains, et ceux des voisins de l'Allemagne qui espéraient de la course au Bundestag qu'elle livre des clés pour l'avenir en sont pour leurs frais. L'Europe et le rôle que Berlin compte y jouer dans les quatre ans à venir n'ont occupé qu'une place accessoire dans les discours électoraux des deux champions.

Le silence est frustrant parce que la voix de l'Allemagne, première puissance de l'euro et quatrième économie mondiale, est devenue décisive dans les affaires du Vieux Continent. Il y a deux réponses pour expliquer ce silence. La première est qu'il n'y a pas matière à suspense, puisque les ambitions d'Angela Merkel et de son rival social-démocrate Peer Steinbrück sont à peu près interchangeables en politique étrangère. «Peu ou prou, nous savons déjà...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant