L'Allemagne remporte son quatrième titre mondial face à l'Argentine

le
0
L'Allemagne remporte son quatrième titre mondial face à l'Argentine
L'Allemagne remporte son quatrième titre mondial face à l'Argentine
Au bout de la prolongation, Mario Götze a offert le quatrième titre mondial de l'histoire de l'Allemagne face à l'Argentine au Maracana. La Nationalmannschaft ponctue en beauté son tournoi brésilien.Le debrief

L'Allemagne est sur le toit du monde. Et personne ne pourra enlever cette quatrième étoile à une Nationalmannschaft impressionnante de solidité tout au long du tournoi. Sûr de sa force, la formation de Joachim Löw a pourtant bataillé jusqu'en prolongation pour arracher ce titre mondial face à l'Argentine, dimanche au Maracana. Le premier d'une nation européenne sur le territoire sud-américain. L'histoire retiendra que c'est un joueur sorti du banc qui a donné le coup de grâce à l'Albiceleste. Mario Götze, le jeune milieu de terrain du Bayern Munich, se souviendra longtemps de cette soirée du 13 juillet 2014 et de son but au bout de la prolongation. On a pourtant bien longtemps cru que cette finale allait encore se décider aux tirs au but mais le petit génie du football allemand est sorti de sa boite au meilleur moment. En face, Lionel Messi, qui n'a pas été à la hauteur d'une finale de Coupe du Monde, pourra ruminer longtemps un tournoi qu'il d'abord survolé en portant son équipe à bout de bras. Avant de montrer des signes d'essoufflement après une saison éreintante en club.

Il avait pourtant toutes les cartes en main pour faire de cette soirée brésilienne son soir, son moment de gloire pour la première finale de Coupe du Monde de sa carrière. Mais en face, il y avait une équipe, un collectif. On ne reniera pourtant pas cette équipe argentine qui n'a pas démérité. Mais qui a peut-être trop voulu gérer. Par manque de jus peut-être mais aussi par manque d'ambition parfois. Le début de la deuxième période avait pourtant été porteur d'espoir. Mais il a manqué ce brin de réussite à l'Albiceleste et peut-être un buteur. Sans un Messi au top, Gonzalo Higuain, Sergio Agüero ou encore Rodrigo Palacio n'ont rien montré de bon. Et l'absence d'Angel di Maria s'est cruellement fait ressentir. Au final, comme l'avait affirmé un certain Gary Lineker, c'est toujours l'Allemagne qui gagne. Fort de ses principes et d'une équipe-type, Joachim Löw a réussi son pari. Là où tant de prédécesseurs avaient échoué avant lui. Lui aussi peut entrer au panthéon du football allemand.

Calendrier et résultats | Le classement des buteurs | La Tweet Map du Mondial

Le film du match

21eme minute
Incroyable erreur de Kroos qui veut donner en retrait à Hummels mais lobe son propre coéquipier. Derrière, Higuain se retrouve seul face à Neuer mais envoie sa reprise du droit hors du cadre. Quelle occasion pour l'Argentine !!!

30eme minute
Le but d'Higuain... mais il est refusé à juste titre pour une position de hors-jeu de l'attaquant argentin. Bien servi sur le côté droit par Messi, Lavezzi avait parfaitement servi son coéquipier devant le but qui avait trompé Neuer d'un plat du pied droit. Attention, l'Argentine se montre menaçante.

37eme minute
Quel arrêt de Romero ! Sur un centre en retrait de Müller, Schürrle, tout juste entré en jeu, s'essaie à la frappe du droit. Mais Romero réussit un arrêt impeccable malgré la présence d'Ozil qui s'était effacé devant lui.

40eme minute
Gros danger sur le but allemand ! Messi prend encore une fois de vitesse la défense centrale allemande et notamment le duo Hummels-Höwedes pour filer au but. Mais son petit ballon en retrait est dégagé in extremis par J.Boateng.

45eme+1 minute
Le poteau pour l'Allemagne !!! Sur un corner magnifiquement frappé par Kroos, Höwedes vient placer un coup de tête rageur qui s'écrase sur le poteau droit de Romero. Le ballon touche ensuite Müller, en position de hors-jeu, mais le gardien argentin a le dernier mot. C'est la plus belle occasion de la partie pour le moment.

47eme minute
Messi qui manque le cadre ! Nouvelle grosse occasion pour le numéro 10 argentin qui, bien servi par Agüero d'un extérieur du pied, se présente face au gardien allemand mais croise trop sa frappe.

57eme minute
Le contact litigieux entre Neuer et Higuain ! Sur un long ballon aérien en profondeur, le gardien allemand vient heurter de plein fouet l'attaquant argentin en pleine surface. Au ralenti, on voit que le joueur du Bayern Munich joue bien le ballon du poing mais le contact est d'une telle violence qu'il aurait pu valoir une sanction de M.Rizzoli. Higuain est furieux...

82eme minute
Superbe montée de Lahm plein axe qui sert Ozil sur le côté droit. Le joueur d'Arsenal repique sur son pied gauche pour servir Kroos qui arrive lancé aux 16 mètres. Mais la frappe du Bavarois passe à côté du cadre.

93eme minute
Occasion pour l'Allemagne dès l'entame de la prolongation. Très gros travail de Götze dans la surface qui parvient à trouver en pivot Schürrle. L'attaquant de Chelsea arme sa frappe du droit en pleine surface mais Romero, bien sur ses appuis, écarte le danger.

97eme minute
Enorme occasion pour l'Argentine ! Sur un long ballon de Rojo, Hummels est trop juste. Derrière, Palacio est en embuscade mais son contrôle de la poitrine est moyen et l'oblige à tenter un lob qui passe à côté du cadre. Balle de match manquée pour l'Albiceleste !

113eme minute (1-0)
Götze délivre l'Allemagne ! Sur un débordement et un centre de Schürrle côté gauche, Le joueur du Bayern Munich contrôle de la poitrine et ajuste Romero d'une reprise du gauche dans le petit filet. Quel but du numéro 19 allemand qui offre le titre à la Nationamannschaft !

Les joueurs à la loupe

Allemagne

Replacé dans l'axe après la sortie de Kramer, OZIL a eu plus d'influence dans une position qu'il affectionne tout particulièrement. Mais il n'a pas encore apporté ce que son sélectionneur attend de lui. En défense, HOWEDES a manqué un contrôle d'entrée, preuve de sa fébrilité, et a été crédité d'un tacle assassin sur ZABALETA qui ne lui a valu qu'un simple avertissement. Le défenseur de Schalke 04 a été souvent en retard. Une soirée difficile qui aurait pu être sauvée s'il avait marqué en fin de première période. Moins impérial que lors des matchs précédents, HUMMELS a tout de même fait dans le sérieux. Il compense son manque de vitesse par un placement judicieux. Quant à NEUER, il a eu de la chance sur une décision arbitrale de M.Rizzoli. Le gardien du Bayern, coupable d'une sortie un peu trop virulente sur Higuain, aurait pu être expulsé. J.BOATENG a vraiment été le meilleur joueur allemand de la rencontre. Tout le temps bien placé, le Munichois a enlevé beaucoup de ballons chauds. Une énorme prestation défensive. KHEDIRA blessé à l'échauffement, c'est KRAMER qui a vécu sa première titularisation dans ce Mondial. Sous pression, il a été plutôt timide avant de sortir suite à un contact avec GARAY. Remplacé par SCHURRLE qui s'est vite mis en évidence en menaçant ROMERO. Puis plus rien par la suite. Si SCHWEINSTEIGER a été le baromètre du milieu de terrain en multipliant les passes, KROOS a commis une erreur en début de rencontre qui aurait pu valoir très cher à son équipe. Mais dans l'ensemble, il a bien tenu son rôle et sa qualité sur coup de pied arrêté a été une des armes de la Nationalmannschaft. Comme souvent, on le voit peu mais KLOSE court beaucoup pour étirer la défense adverse. L'attaquant de la Lazio Rome n'a pas eu d'occasions de se montrer mais il a encore beaucoup travaillé pour le collectif. Il a vécu son dernier match avec le maillot allemand. Remplacé en fin de rencontre par GOTZE qui n'avait pas eu le temps de montrer grand-chose jusqu'à cet enchaînement magnifique pour offrir le titre mondial à l'Allemagne. Pour une fois, MULLER a été plutôt décevant. Il n'a pas compté ses efforts mais son influence a été bien moindre qu'à l'accoutumée. Le capitaine LAHM s'est rendu très souvent disponible dans son couloir et ses centres sont toujours aussi dangereux. Rien à lui reprocher.

 

Argentine
On attendait forcément beaucoup de MESSI. Le numéro 10 argentin a commencé par une accélération dantesque après huit minutes de jeu. Par la suite, ses prises de balle ont été trop peu tranchantes et son apport offensif inégal. Mais sa deuxième période a été très compliquée. Il a manqué une énorme occasion de but et a raté beaucoup de gestes simples. Il n'a pas pu apporter sa classe habituelle. Un grand gâchis. Encore un peu juste, DI MARIA n'a pas joué cette finale. Comme en demi-finales, c'est E.PEREZ qui a été titularisé. Et le joueur du Benfica n'a pas montré grand-chose. Mais son activité au pressing a été d'un grand apport pour son équipe. LAVEZZI a été dans tous les bons coups argentins. Il a souvent joué juste et a impulsé les contre-attaques de l'Albiceleste. Certainement le meilleur joueur de son équipe dans la première période. Malheureusement, certainement blessé, il a été remplacé par AGUERO à la pause. Le joueur de Manchester City a souffert de la comparaison et n'a strictement rien apporté. Quelle tristesse ! Quant à HIGUAIN, il a eu les occasions pour offrir le sacre à son équipe. Il a même marqué mais son but a été logiquement refusé pour hors-jeu. Le Napolitain a été remplacé par PALACIO qui a fait preuve d'une maladresse technique incroyable à ce niveau. Il a manqué une occasion en or pendant la prolongation. En défense, l'Argentine a fait preuve de solidité. Comme souvent, GARAY a montré la voie. Le joueur du Benfica n'a jamais été pris à défaut. Très bon au marquage de Lahm et de Müller, ROJO a essayé de priver les Allemands de ballons sur leur meilleur côté. Il s'est révélé précieux. Au milieu de terrain, BIGLIA a été l'auteur d'un bon retour sur une offensive allemande au quart d'heure de jeu. Ensuite, le joueur de la Lazio a souffert de la comparaison avec MASCHERANO. Le milieu du Barça a fait parler sa science tactique pour contrecarrer les plans du trident allemand. Et s'est battu sur tous les ballons même s'il est parfois à la limite. Quel abattage au milieu de terrain ! ZABALETA a beaucoup œuvré dans son couloir droit. Il a surtout bien géré le cas SCHURRLE, entré rapidement en jeu. DEMICHELIS a coupé un tas de trajectoires par sa lecture du jeu impeccable. Il a malheureusement largement terni sa prestation en oubliant Götze au marquage en prolongation. Dans le but, ROMERO a été très sûr. Le gardien argentin n'avait rien laissé passer jusqu'à ce but allemand.

Monsieur l'arbitre au rapport

M.Rizzoli a été plutôt bon. Il a pris ses responsabilités sur l'action litigieuse entre Neuer et Higuain, même si certains pourront critiquer son jugement. Il a tout de même été souvent généreux avec l'Argentine qui aurait certainement mérité plusieurs avertissements pendant la prolongation.

Ça s'est passé en coulisses...

- Acclamé lors de sa sortie en fin de rencontre, Miroslav Klose (36 ans)à a disputé son dernier match avec l'Allemagne. Il restera comme le meilleur marqueur de l'histoire de la Coupe du Monde avec 16 buts en quatre éditions.

- L'Argentine a disputé sa cinquième finale de Coupe du Monde. Elle n'a remporté que deux des cinq finales qu'elle a disputées (en 1978 et 1986).

- Incertain avant le coup d'envoi en raison d'une blessure à la cuisse droite, Angel Di Maria a finalement débuté sur le banc. C'est Enzo Perez, le joueur du Benfica, qui a pris sa place, comme en demi-finales face aux Pays-Bas. Côté allemand, Sami Khedira, blessé à un mollet lors de l'échauffement, a été remplacé par Christoph Kramer.

- Plusieurs personnalités ont été invitées par la FIFA pour la finale au Maracana : Fabio Cannavaro, Lothar Matthäus, Marco Materazzi, Carles Puyol, Daniel Passarella, LeBron James, Eros Ramazotti, Daniel Craig, Shakira, Wyclef Jean, Ashton Kutcher, Olivier Dacourt, Shakira ou encore Placido Domingo. Côté politique, Angela Merkel et Vladimir Poutine étaient également là.

La feuille de match CM 2014 (FINALE) / ALLEMAGNE - ARGENTINE : 1-0 (ap)

Stade Maracana - Rio de Janeiro (74 738 spectateurs)
Temps nuageux (26°C) - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Rizzoli (ITA) (7)

But : Götze (113eme) pour l'Allemagne

Avertissements : Schweinsteiger (29eme), Höwedes (34eme) pour l'Allemagne - Mascherano (64eme), Agüero (65eme) pour l'Argentine

Expulsion : Aucune

Allemagne
Neuer (7) - Lahm (cap) (7), J.Boateng (8), Hummels (6), Höwedes (5) - Kramer (non noté) puis Schürrle (31eme) (6), Schweinsteiger (7) - Müller (5), Kroos (6), Ozil (6) - Klose (5) puis Götze (88eme)

N'ont pas participé : Zieler (g), Weidenfeller (g), Grosskreutz, Durm, Ginter, Mertesacker, Draxler, Podolski
Sélectionneur : J.Löw

Argentine
Se.Romero(6) - Zabaleta (6), Demichelis (6), Garay (6), Rojo (7) - Biglia (6), Mascherano (7), E.Perez (6) puis Gago (86eme), Lavezzi (7) puis Agüero (45eme) (3) - Messi (cap) (4), Higuain (4) puis Palacio (78eme)

N'ont pas participé : Andujar (g), Orion (g), F.Fernandez, Alvarez, Campagnaro, Basanta, Basanta, M.Rodriguez, Di Maria, A.Fernandez
Sélectionneur: A.Sabella

Calendrier, résultats, news, interviews, reportages, historiques... Pour tout savoir sur la Coupe du Monde

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant