L'Allemagne réfléchit à des salaires minimum

le
0
La chancelière allemande s'est prononcée en faveur d'un salaire minimum pour chaque secteur d'activité, une petite révolution dans un pays où le pouvoir d'achat des plus modestes est en forte baisse depuis dix ans.

L'Allemagne va en enfin instaurer une sorte de salaire minimum pour les travailleurs les plus pauvres. Après des semaines de débat interne dans son parti, Abgela Merkel a donné son accord pour l'instauration d'un salaire minimum pour les salariés des branches d'activité qui en sont démunies. Elle l'a annoncé lundi lors du congrès du parti chrétien-démocrate (CDU) à Leipzig . «Nous voulons un seuil limite en dessous duquel un salaire ne peut pas tomber dans les secteurs où il n'existe pas d'accord entre partenaires sociaux», a expliqué Angela Merkel. Ces salaires devraient néanmoins être négociés secteurs par secteurs, la chancelière étant toujours opposée à un salaire minimum unique comme il existe en France.

En Allemagne les salaires sont négociés à échéance régulière par les syndicats dans le cadre des branches professionnelles et selon la région concernée. L'industrie par exemple négocie avec le très puissant syndicat de la métallurgie IG Metall l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant