L' Allemagne rassure les investisseurs

le
0

Le rapport « Emerging Trends in Real Estate Europe 2017 ® », publié par l’Urban Land Institute (ULI) et PwC souligne que l’Allemagne demeure la valeur la plus sûre pour investir.

 

Dans ce nouvel opus des 30 villes d’Europe les plus attractives pour les investisseurs immobiliers, réalisé selon les prévisions d’investissements et de développement pour 2017, trois villes allemandes occupent le Top 3 du classement : Berlin, Hambourg et Francfort. Cette récompense qui démontre les solides fondamentaux de l’immobilier allemand donne un nouvel élan à un marché déjà « très performant. », analyse Emmanuel de Lanversin, Président de ULI France. « En Europe, région particulièrement incertaine sur les plans politique et économique, beaucoup d'investisseurs immobiliers préfèrent s'orienter vers des solutions moins risquées quitte à sacrifier un peu de leur rendement ». Dans ce contexte de faible risque, la stabilité de l'Allemagne apparaît donc d'autant plus séduisante. 

Les villes françaises ne sont pas en reste Paris demeure attractive et continue d’attirer les investisseurs et les fonds de pension du monde entier malgré des prix très élevés. Mais sa position (17ème ) témoigne d’ une situation économique contrastée. Par ailleurs, de nombreuses incertitudes subsistent quant à la capacité de Paris à saisir les opportunités liées au Brexit pour se positionner en tant que « Capitale de l’Europe ». De son côté Lyon rejoint le top 10 (10ème) connaissant la progression la plus importante avec 15 places gagnées par rapport à 2016. La raison ? un « marché immobilier liquide avec une diversité de locataires et une politique territoriale dynamique qui ont mené à son renouveau ».

Conséquence immédiate du Brexit, Londres chute vertigineusement et finit tout en bas du classement (27ème) . Toutefois, si à court terme, la position de Londres est incertaine, il semble qu'à moyen et long termes, la capitale britannique conservera son statut de ville internationale majeure selon les sondés.

Sans surprise, l'instabilité politique, tant au plan international qu’européen, devrait donner lieu à des défis majeurs au cours des douze prochains mois. C'est d'ailleurs, pour 2017, la principale source d'inquiétudes citée par 89% des répondants. Les prochaines élections en Allemagne, en France et aux Pays-Bas, ainsi que les questions d'immigration et de terrorisme accentuent les doutes. Pour 46% des répondants, la crise migratoire devrait empirer en 2017et « le terrorisme fait peser une menace majeure sur la confiance des investisseurs ». Près des 2/3 des sondés considèrent que cette situation incertaine en Europe devrait s'aggraver d'ici 3 à 5 ans. 

Enfin, d’après l’étude il apparaît clairement que d'autres critères complexes sont en jeu, au-delà des questions géopolitiques actuelles. Ces évolutions se répercutent sur la société et la vision qu'a l’ industrie du futur rôle de l'immobilier. Les transformations technologiques et l'importance croissante de l'économie collaborative déplacent le centre de gravité des actifs financiers vers les produits, et plus largement donnent naissance à « l'immobilier en tant que service ». 

Retrouvez cet article sur Primaliance.com
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant