L'Allemagne paye un rendement au plus bas pour placer du Bund

le
0
LE COÛT D'EMPRUNT DE L'ALLEMAGNE SUR 10 ANS À UN PLUS BAS HISTORIQUE
LE COÛT D'EMPRUNT DE L'ALLEMAGNE SUR 10 ANS À UN PLUS BAS HISTORIQUE

BERLIN/LONDRES (Reuters) - Le coût d'emprunt de l'Allemagne sur 10 ans est tombé à un plus bas historique mercredi, les investisseurs, inquiets de la crise de la dette en zone euro, continuant de se réfugier sur les obligations allemandes malgré leurs faibles rendements.

L'agence de gestion de la dette allemande a adjugé 4,153 milliards d'euros d'obligations (Bund) à 10 ans à un taux de rendement moyen de 1,31%, le plus faible jamais enregistré sur cette maturité.

Le mois dernier, le rendement de l'opération similaire était ressorti à 1,52%.

La demande a également été plus importante, avec un ratio de couverture de 1,5 contre 1,4 pour l'opération précédente du même type.

Le résultat de cette adjudication souligne le manque de confiance des marchés dans les mesures annoncées fin juin par les dirigeants européens pour lutter contre la crise en zone euro, et notamment pour soutenir les banques espagnoles et permettre au Mécanisme européen de stabilité (MES) de recapitaliser les banques et d'acheter des obligations souveraines.

Les investisseurs redoutent que l'Espagne ait besoin de faire appel à l'aide internationale, ce qui dépasserait les capacités du MES et laisserait la zone euro sans défense face au risque de contagion à l'Italie, un des premiers marchés obligataires du monde.

Le président du Conseil italien Mario Monti a déclaré mardi que l'Italie pourrait être intéressée pour un recours aux fonds de sauvetage de la zone euro afin de faire baisser ses coûts d'emprunt.

Mais même l'avenir du MES en l'état est incertain. La Cour constitutionnelle allemande a annoncé mardi qu'elle allait examiner les plaintes concernant le fonds de sauvetage sans donner de calendrier précis, ce qui pourrait bloquer toute action en zone euro pendant des semaines si ce n'est des mois.

"Nous sommes très loin d'un solution durable à la crise de la dette en zone euro", a commenté Elisabeth Afseth, analyste chez Investec. "Il n'y a pas grand chose à gagner en détenant des obligations allemandes mais il s'agit plus de préservation du capital".

Selon des données Reuters, le rendement moyen des adjudications à 10 ans depuis le début de l'année est ressorti à 1,723%.

Sur la dette à court terme, les investisseurs sont même prêts à payer pour détenir des obligations allemandes. Le rendement des obligations à deux ans est passé plusieurs fois en territoire négatif cette semaine.

Sur le marché secondaire, le rendement du Bund évoluait autour de 1,31%, non loin d'un plus bas d'un mois atteint vendredi à 1,299%.

Il était aussi proche du plus bas historique de 1,127% touché le 1er juin dernier.

Marius Zaharia, Bureau de Berlin et de Londres, Blandine Hénault pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux