L'Allemagne, grande gagnante du Brexit ?

le
2
Francfort pourrait profiter du Brexit et ravir sa place à la City.  
Francfort pourrait profiter du Brexit et ravir sa place à la City.  

Cinquième partenaire économique de l'Allemagne, le Royaume-Uni a importé l'an dernier 90 milliards d'euros de produits et de services en provenance de la République fédérale. Les exportations allemandes d'automobiles et de pièces détachées sur ce marché ont atteint 29,1 milliards d'euros en 2015 alors que celles de machines-outils ont dépassé 8,8 milliards d'euros. Près d'une voiture sur trois vendue en Grande-Bretagne est assemblée dans la première économie de la zone euro. Les 2 500 sociétés allemandes, qui possèdent une filiale locale, emploient 370 000 personnes dans le royaume. Ces chiffres ont donné des sueurs froides à nos voisins outre-Rhin. Mais ils découvrent aujourd'hui que le Brexit pourrait aussi leur rapporter gros.

Francfort devrait être le grand gagnant de la sortie du Royaume-Uni de l'UE. La finance emploie 62 000 salariés dans cette ville, contre près de 144 000 à Londres. En s'installant sur les bords de la Tamise, les banques étrangères pouvaient librement travailler dans toute l'Union européenne. De grands établissements ont ainsi concentré leurs activités régionales dans la City. Goldman Sachs compte 6 500 employés sur place et tout juste 200 à Francfort. Un ratio semblable peut être trouvé chez Morgan Stanley.

« Welcome to Frankfurt »

Avec le Brexit, de nombreux groupes vont devoir développer leur présence au sein même de l'UE. Les experts...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Garasixt le vendredi 1 juil 2016 à 18:00

    Comme d'habitude, à la fin c'est l'Allemagne qui gagne...

  • bordo le vendredi 1 juil 2016 à 17:24

    Qui veut vivre à Francfort, dites-moi. Je préférerais Vesoul, c’est dire.