L'Allemagne gagne sans impressionner

le
0
L'Allemagne gagne sans impressionner
L'Allemagne gagne sans impressionner

Sans impressionner voire en inquiétant parfois ses supporters, l'Allemagne a réussi son entrée dans l'Euro avec une victoire contre une bonne (2-0). Trois points, une première place de groupe, et l'impression que les champions du monde sont loin d'être intouchables. Mais ils ont Neuer, Kroos et Khedira.

Allemagne 2-0 Ukraine

Buts : Mustafi (19e) et Schweinsteiger (91e) pour la Mannschaft

Champion du monde certes, favori pour la victoire à l'Euro aussi. Mais clairement, le but de Bastian Schweinsteiger dans les arrêts de jeu a été plus qu'un soulagement, une vraie libération. Ce premier match de l'Allemagne n'aura pas atténué le sentiment que l'équipe de Joachim Löw est prenable. Face à une bonne Ukraine, notamment offensivement et avec un bon Pyatov, la Nationalmannschäft a dû compter sur les nombreuses parades de son super gardien Manuel Neuer et la maestria de Toni Kroos en première période, passeur décisif et impérial dans un rôle de clé de voûte de l'édifice allemand. Un édifice assez fragile défensivement avec un Boateng qui aime faire peur à ses supporters et des latéraux -surtout Jonas Hector - qui ont laissé pas mal de boulevards aux joueurs de couloir ukrainiens dans le premier acte.

L'Ukraine se prend un coup de Kroos


Visiblement, Jérôme Boateng a dormi pendant la causerie d'avant match, et pense avoir Mario Gomez en pointe. Sinon, comment expliquer cette longue ouverture pour un Mario Götze incapable d'aller chercher le ballon dès la première minute. Dans ce début de rencontre, facile de lire les intentions de Joachim Löw, en train de jouer avec son chewing gum usagé : il veut du mouvement, du jeu au sol, et des prises de risques. Et donc quatre voire cinq joueurs offensifs -avec Sami Khedira- qui ne cessent d'inter-changer leurs positions devant. Mais dans les faits, les Allemands ont beau mettre le pied sur le ballon et faire circuler, ils ne sont pas aussi dangereux que les Ukrainiens avec un premier tir cadré par Viktor Kovalenko. Mais heureusement pour la Nationalmannschaft, ses joueurs clés sont en forme. Manuel Neuer d'abord, qui claque en corner la première occasion franche des jaunes, et surtout Toni Kroos Et vu que ses attaquants piochent, notamment un Götze qui ne parvient pas à exploiter ses deux premières situations à proximité des cages d'Andriy Pyatov, le 18 allemand prend les choses en mains et dépose un coup-franc brossé sur la tête de Shkodran Mustafi. A 1-0, l'Allemane est censée dérouler, mais se fait peur. D'abord sur une tête de Yevhen…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant