L'Allemagne évoque une «supertaxe» sur le capital pour les États en faillite

le
0

Dans son rapport mensuel publié le 27 janvier, la Banque centrale allemande évoque l'hypothèse d'une «supertaxe» sur le capital pour rembourser les dettes des États insolvables. Explosif.

Les États de la zone euro confrontés à une dette publique devenue insupportable devraient-ils instaurer une taxe exceptionnelle sur les fortunes privées de leurs concitoyens? La banque centrale allemande envisage à son tour une telle hypothèse dans son rapport mensuel du mois de janvier 2014.

Ce faisant elle ne fait que reprendre une hypothèse de travail évoquée en octobre dernier par le FMI au moment de son assemblée annuelle 2013, à savoir l'instauration d'«un prélèvement une fois pour toute sur le capital». L'idée n'a rien de nouveau: au cours des deux derniers siècles elle a constamment été mise en avant aux lendemains de chaque guerre mondiale. Lorsque les États sont confrontés à un endettement impossible à tenir, une telle solution devient envisageable, «les riche...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant