L'Allemagne est gagnée par le pessimisme

le
0
La Bundesbank a revu en forte baisse ses prévisions de croissance pour 2013 à 0,4%. La production industrielle a chuté de 2,6% en octobre sur un mois. Les Allemands s'inquiètent du ralentissement de leur économie.

De notre correspondant à Berlin

À l'image du Financial Times Deutschland, qui tirait le rideau sur une page noire titrée «Final Times» pour son dernier numéro avant la faillite, vendredi, l'Allemagne commence à se laisser gagner par la morosité européenne. Seule éclaircie alors que les mauvaises nouvelles pleuvent, le rebond surprise des commandes industrielles en octobre ne suffit pas à remonter le moral des milieux d'affaires outre-Rhin. Le gouvernement fédéral multiplie les mesures pour atténuer le choc.

Se percevant comme un îlot de prospérité, l'Allemagne se croyait immunisée contre la crise. Mais la première économie européenne est gagnée peu à peu par le flot du marasme de ses voisins, où ses exportations enregistre...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant