L'Allemagne économise 100 milliards d'euros grâce à la Grèce

le
16
La chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre grec, Alexis Tsipras. (Schwarz/AFP)
La chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre grec, Alexis Tsipras. (Schwarz/AFP)

Selon des calculs de l'Institut Leibnitz de recherche économique (IWH), l'Allemagne a pu réaliser des économies budgétaires de quelque 100 milliards d'euros depuis le début de la crise grecque en 2010, soit plus de 3% du Produit intérieur brut (PIB).

"Ces économies dépassent le coût engendré par la crise et ce même si la Grèce ne remboursait pas entièrement sa dette", écrivent les économistes. "L'Allemagne a donc dans tous les cas profité de la crise en Grèce", poursuivent-ils.

Les experts ont effectué des simulations en partant du constat que les investisseurs confrontés à une crise économique effectuent le plus possible des placements sûrs. "Durant la crise européenne de la dette, l'Allemagne a profité de cet effet de manière disproportionnée", selon eux.

Ils ont également cherché à évaluer quelle aurait été une politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) neutre pour l'Allemagne durant cette période. "On en vient à des taux simulés sur les emprunts d'Etat allemands qui, en moyenne entre 2010 et aujourd'hui, sont 3% plus élevés à ce qu'ils ont été dans la réalité", selon eux, ce qui revient à des économies budgétaires globales d'au moins 100 milliards d'euros sur les quatre dernières années et demi".

L'Allemagne a également raflé d'importants contrats lors des privatisations menées tambour battant par Athènes depuis 2011 en échange de l'aide financière des

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9244933 le lundi 10 aout 2015 à 18:02

    N'importe quoi. Ce n'est pas grâce à la Grèce qu'ils ont des taux avantageux, mais à cause de leur gestion et leurs efforts douloureux qui ont donné des résultats. Des journalistes qui n'ont de journaliste que le nom et des avantages fiscaux en font un défaut. Un comble.

  • gendrefr le lundi 10 aout 2015 à 17:23

    l'allemagne a toujours jouer perso: c'est pas nouveau et nos dirigeants tombent toujours dans le piege ou ils ont des intêrets imcompatible avec leur fonction.

  • M1961G le lundi 10 aout 2015 à 17:22

    avec hollande , la ftrance a perdu 10 ans . hollande est le pire président que la france ait connu . la gauche est une catastrophe pour la france . hollande = chômage , immigration , délinquance , terrorisme , taxe, impôt ........ hollande a tout les défauts , toute ses réformes sont a mettre à la poubelle .

  • M4314275 le lundi 10 aout 2015 à 17:21

    L'élite française est si pauvre au point de reprendre en 2017 un cheval sur le retour qui a échoué.

  • ANOSRA le lundi 10 aout 2015 à 16:50

    Et la France a perdu combien avec notre Président supposé normal et audacieux ?

  • M4630859 le lundi 10 aout 2015 à 16:48

    L'Etat économise car les taux son bas, mais les habitants de l'Etat gagnent moins de leurs placements et moins de leurs salaires avec la faible inflation.

  • M8252219 le lundi 10 aout 2015 à 16:44

    2conomiser ce n'est pas gagner, c'est ne PAS PERDRE

  • M4314275 le lundi 10 aout 2015 à 16:42

    Faire une union dans un esprit individualiste n'a aucun intérêt. L'Allemagne intransigeante tire son épingle du jeu certes mais les autres européens devront supporter l'abandon de créances qui interviendra à terme.

  • M9095115 le lundi 10 aout 2015 à 16:36

    Peut être mais la Grêce coute toujours à la CEE ça c'est sûr et pour longtemps avec l'équipe de branquignoles au pouvoir

  • proni le lundi 10 aout 2015 à 16:32

    n'exagérons pas les grecs se sont mis dans la situation où ils sont eux-mêmes; si l 'Allemagne a su mieux gérer le problème pour son intérêt ce n'est qu'à son honneur,nos gouvernants ne peuvent pas en dire autant ,c'est contre cela uniquement que vous devez vous révolter