L'Allemagne doit contrôler ses frontières si l'UE ne le fait pas-Seehofer

le
0
    BERLIN, 21 janvier (Reuters) - L'Allemagne a le devoir de 
contrôler ses frontières pour endiguer l'afflux de migrants si 
l'Union européenne n'est pas en mesure de garder ses frontières 
extérieures, a estimé jeudi Horst Seehofer, chef de file des 
conservateurs de la CSU, alliée bavaroise de la CDU de la 
chancelière Angela Merkel. 
    "Si les choses continuent comme ça, nous aurons cette année 
plus de réfugiés que l'an dernier", a-t-il dit en ajoutant que 
si les membres des familles les rejoignaient, trois millions de 
réfugiés voire davantage pourraient arriver en Allemagne. 
    "Ce sera alors un pays différent. Et les gens ne veulent pas 
que l'Allemagne, ou la Bavière, devienne un pays différent", a 
continué le patron des chrétiens-sociaux. 
    L'Allemagne a accueilli l'an dernier sur son sol 1,1 million 
de réfugiés, chassés en grande partie de chez eux par les 
conflits du Moyen-Orient, et la politique d'accueil aux migrants 
défendue par Angela Merkel a été fortement contestée, y compris 
au sein de son propre camp. 
 
 (Caroline Copley et Paul Carrel; Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant