L'Allemagne débordée par l'afflux de réfugiés

le
0
En Saxe, un refuge provisoire pour les quelque 100 demandeurs d'asile qui arrivent chaque jour.
En Saxe, un refuge provisoire pour les quelque 100 demandeurs d'asile qui arrivent chaque jour.

Des campements de tentes bondées plantés sur des terrains en friche, des lits de camp alignés dans des salles de sport d'écoles, dans des garages et des nefs d'églises, des conteneurs installés à la hâte sur des parkings d'autoroute... les communes allemandes sont obligées d'improviser et ne savent plus où donner de la tête pour accueillir les réfugiés qui affluent de plus en plus nombreux en Allemagne. En 2014, ils étaient 200 000 à demander l'asile outre-Rhin. Selon les dernières estimations, on en attendrait 300 000 cette année. 20 000 pour la seule ville de Berlin. 10 000 pour Cologne. Un taux record. L'Allemagne n'avait pas connu un tel afflux depuis plus de 20 ans. Cette arrivée massive place les communes face à une situation d'urgence et divise la population. L'Office fédéral des migrations et des réfugiés parle d'une "dynamique allant s'accélérant".LIRE aussi "Immigration clandestine en Europe : le rapport explosif"L'Allemagne, destination préférée des candidats à l'exil Avec son taux de chômage peu élevé, le pays le plus riche et le plus stable de la zone euro est plébiscité par les réfugiés. Un pays dont le système de couverture sociale fait rêver. Dès qu'ils posent le pied en Grèce ou en Italie dans la zone Schengen, nombreux sont ceux qui n'ont qu'une seule idée en tête : arriver coûte que coûte en Allemagne. Selon l'UNHCR, le commissariat des Nations unies pour les réfugiés, c'est l'Allemagne...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant