L'Allemagne débloque 4 mds d'euros pour les réfugiés en 2016

le , mis à jour à 23:02
0

BERLIN, 24 septembre (Reuters) - Le gouvernement allemand a accepté jeudi de débloquer l'an prochain une dotation supplémentaire d'environ quatre milliards d'euros en faveur des Länder afin de les aider à faire face à l'arrivée massive de réfugiés et de migrants. La chancelière Angela Merkel, qui rencontrait les ministres-présidents des exécutifs locaux, a confirmé cet engagement, précisant que le gouvernement fédéral verserait à chaque Land 670 euros par mois et par demandeur d'asile. L'Allemagne s'attend à recevoir environ 800.000 demandes d'asile pour l'année en cours. Dans un premier temps, le gouvernement allemand avait promis une aide de trois milliards d'euros pour couvrir la hausse des dépenses des régions en 2016. Le montant de quatre milliards a été avancé de sources au sein du Parti social-démocrate (SPD), partenaire de la coalition au pouvoir à Berlin. Angela Merkel et son ministre des Finances, Wolfgang Schäuble, espèrent toujours parvenir à un budget en équilibre cette année, mais certains parlementaires doutent que cet objectif puisse être maintenu en 2016 en raison d'un accroissement des dépenses. La chancelière a déclaré jeudi devant le Parlement que l'Union européenne avait besoin de l'aide des Etats-Unis, de la Russie et d'autres Etats du Moyen-Orient pour l'aider à traiter les causes de la crise des réfugiés. Le patronat et le gouvernement allemands estiment que l'immigration peut aider l'Allemagne à surmonter les effets du vieillissement démographique et éviter à terme des pénuries de main d'oeuvre. D'après la dernière livraison des Perspectives de la population mondiale préparées par l'Onu, la population allemande devrait reculer de 80,7 millions d'habitants aujourd'hui à 74,5 millions en 2050 puis 63,2 millions vers la fin du siècle. Berlin estime à six millions la baisse du nombre d'actifs d'ici 2030 en raison du vieillissement de la population, un phénomène qui risque de peser lourd sur la croissance. (voir ID:nL5N11G34N ) Mais l'arrivée soudaine d'un grand nombre de réfugiés pourrait dans l'immédiat peser sur les chiffres du chômage. L'institut d'études et de prévision IAB, qui dépend de l'Agence fédérale du travail, a indiqué jeudi que ces arrivées pourraient accroître de 70.000 demandeurs d'emploi le nombre de chômeurs l'an prochain après une baisse de 100.000 prévue pour cette année. (voir ID:nL5N11U1BS ) (Holger Hansen; Pierre Sérisier et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant