L'Allemagne célèbre les 25 ans de la chute du Mur de Berlin

le
0

par Erik Kirschbaum BERLIN, 9 novembre (Reuters) - La chute du Mur de Berlin il y a tout juste vingt-cinq ans a montré au monde que "les rêves peuvent devenir réalité" et cet exemple doit inspirer tous les peuples opprimés, a déclaré dimanche la chancelière Angela Merkel. "La chute du Mur de Berlin nous a montré que les rêves peuvent devenir réalité, que tout peut changer, quels que soient les obstacles", a lancé Angela Merkel lors d'un discours à l'occasion des festivités marquant la fin de la division de la ville, sans violence, le 9 novembre 1989. "Elle a montré que nous avons les moyens de façonner notre destinée et que nous pouvons améliorer les choses", a-t-elle ajouté en soulignant qu'aujourd'hui les peuples d'Ukraine, de Syrie, d'Irak et de tant d'autres pays pouvaient s'appuyer sur cet exemple. "Ce fut la victoire de la liberté sur l'esclavage et c'est un message d'espérance pour la génération actuelle et pour les générations futures, qui peuvent abattre de nouveaux murs, ceux de la dictature, de la violence et des idéologies." Angela Merkel a rappelé qu'un autre 9 novembre, en 1938, avait été marqué en Allemagne par les pogroms antijuifs de la "Nuit de cristal". "C'était un jour de honte et de déshonneur", a-t-elle dit. Les célébrations ont attiré plus de 100.000 Berlinois et visiteurs dans le centre de la capitale allemande. Beaucoup se sont promenés le long des 15 km de l'ancien tracé du Mur, où 7.000 ballons lumineux ont été placés sur des poteaux hauts de 3,60 m, la hauteur du "Mur de la honte". "SENTIMENT DE BONHEUR" Dimanche soir, ces ballons seront lâchés, symbole de la liberté retrouvée des anciens Allemands de l'Est. "Nous avons toutes les raisons de nous réjouir et de fêter cet anniversaire", a dit le maire de la ville, Klaus Wowereit. Samedi, Angela Merkel a affirmé que la chute du Mur sans qu'aucun coup de feu n'ait été tiré avait été un véritable "miracle". "Ça a été un miracle que tout se passe pacifiquement", a-t-elle dit à la télévision. Alors âgée de 35 ans et vivant à Berlin-Est, Angela Merkel a précisé que ce soir-là elle rentrait du sauna quand elle a vu une foule se diriger vers l'Ouest et qu'elle a suivi le mouvement. "Depuis plusieurs semaines il y avait beaucoup d'excitation. Depuis le 7 octobre, il y avait des blindés dans ma rue." "Après avoir quitté le sauna le soir du 9 novembre, j'ai franchi le Mur sur la Bornholmer Strasse et j'ai fait la fête de l'autre côté avec des gens que je ne connaissais absolument pas (...) Il y avait un sentiment incroyable de bonheur. C'est une nuit que je n'oublierai jamais." Edifié en 1961, le Mur visait à empêcher les Berlinois de l'Est de gagner le secteur occidental de la ville. Au moins 138 personnes sont mortes en tentant de le franchir. Sa chute a marqué le début de la fin pour les régimes communistes d'Europe de l'Est et a conduit à l'effondrement de l'Union soviétique. (Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux