L'Allemagne adoucit un projet sur les avantages aux réfugiés

le
0

BERLIN, 21 septembre (Reuters) - Le gouvernement allemand a renoncé lundi à son projet de priver d'avantages sociaux les demandeurs d'asile arrivant en Allemagne via un autre pays membre de l'Union européenne, en raison de la résistance du Parti social-démocrate (SPD), partenaire de coalition des conservateurs au pouvoir. Le ministre de l'Intérieur Thomas de Maizière, membre de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Angela Merkel, avait élaboré un projet de loi suggérant de geler les prestations sociales en nature ou en argent fournies aux demandeurs d'asile en provenance de l'UE. Il proposait en échange de leur accorder une aide financière pour regagner le pays par lequel ils sont arrivés. La proposition a été fraîchement accueillie par le SPD mais Thomas de Maizière a annoncé lundi à Berlin que les divergences entre les partenaires de coalition avaient été aplanies au cours du week-end. Selon le nouveau projet de loi, les demandeurs d'asile obtiendront dans un premier temps des avantages sociaux quel que soit leur pays de provenance. Dans un deuxième temps, en cas de rejet de leur demande d'asile ou s'il est décidé par les autorités allemandes que leur dossier doit être traité par un autre pays, leurs avantages sociaux seront réduits au minimum de subsistance. (Thorsten Severin, Tina Bellon; Jean-Stéphane Brosse pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant