L'alimentation «light» mise en cause

le
0
De nouvelles directives européennes adoptées le 6 juillet 2011 imposent un étiquetage très précis pour tous les produits agro-alimentaires.

Peut-on faire confiance au nombre de calories affichées sur les emballages alimentaires? Pas aveuglément si l'on en croit une étude américaine menée dans quarante fast-foods et restaurants. Outre-Atlantique, où l'obésité atteint désormais un habitant sur trois, les restaurants de certains États comme le Massachusetts affichent la quantité énergétique totale des plats qu'ils proposent, en accord avec le plan national de lutte contre l'obésité. Une initiative intéressante a priori, sous réserve d'une réelle transparence.

Pour la vérifier, des chercheurs de l'université Tufts de Boston ont mesuré le niveau calorique des pizzas, sandwichs, soupes et autres plats servis dans des chaînes de restauration. Leurs résultats, publiés le 19 juillet dans The Journal of the American Medical Association, laissent songeur. En moyenne, le nombre de calories mentionné à l'intention du consommateur ne s'écarte que de seulement 10 calories de la valeur réelle, «ce qui est

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant