L'Algérie refuse le blé argentin

le
0

L'Argentine n'a pas remporté le dernier appel d'offre de blé lancé par l'Algérie, à échéance du 23 avril, pour un défaut de qualité.

Le syndicat agricole Argen Trigo estime que cet échec tient à un manque d'investissement dans l'agriculture en Argentine. Le blé argentin a été rejeté plusieurs fois ce printemps par l'Office algérien des céréales parce que les dernières livraisons avaient subi des attaques de rongeurs, lors de l'entreposage ou du transport.

Les acheteurs ont préféré un blé américain plus coûteux (625 dollars le boisseau le 24 avril pour livraison mai), mais sain. Comme le fret est meilleur marché depuis les Etats-Unis, en raison de son volume important, le coût total blé plus fret est aussi plus bas.

L'Argentine a vendu près de 8 millions de tonnes de blé à l'exportation l'an dernier, dont 200.000 tonnes à l'Algérie, 300.000 au Maroc et autant à l'Egypte.

L'Algérie a acheté un million de tonnes de blé tendre ces trois derniers mois, à un prix tournant autour de 300 dollars la tonne livrée.  Sous la pression du printemps arabe, Alger avait aussi acheté 800.000 tonnes en janvier 2011.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant