L'Algérie prête à exporter son électricité

le
0
L'opérateur Sonelgaz rejoint le projet Medgrid chargé de développer les échanges d'électricité entre les deux rives de la Méditerranée.

Favoriser les échanges d'électricité entre l'Europe et la Méditerranée: c'est la vocation de Medgrid, une initiative industrielle lancée en 2011 dans le cadre du Plan solaire méditerranéen avec pour objectif assigné «de promouvoir et faciliter le développement d'un réseau d'interconnexions électriques dans la région». Aujourd'hui, André Merlin, le président exécutif de Medgrid, peut se féliciter de compter un nouveau partenaire de poids: mercredi à Alger, Noureddine Boutarfa, le PDG de Sonelgaz, l'un des énergéticiens les plus importants au Maghreb, a signé un protocole de coopération avec Medgrid.

Avec Sonelgaz, ce sont désormais une bonne vingtaine d'acteurs industriels de tout premier plan (énergéticiens, équipementiers, opérateurs de réseaux...)qui ont rallié l'initiative Medgrid. Ce «club» a prévu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant