L'Algérie cherche du blé

le
0

(Commodesk) L'Algérie devrait finalement importer de grandes quantités de blé, comme les années précédentes. La production nationale pour 2012 a été revue à la baisse par le ministère de l'Agriculture, qui table désormais sur 5,2 millions de tonnes, contre 5,6 millions au début de l'année.

Avant l'été, l'Office interprofessionnel des céréales (OAIC) estimait que les importations ne seraient pas nécessaires du fait d'une récolte abondante à venir et des stocks disponibles. Mais la canicule et les incendies estivaux ont eu raison de cet objectif ambitieux, puisque plusieurs appels d'offre à destination des pays exportateurs ont été effectués durant l'été. Alger a ainsi acheté 500.000 tonnes de blé dur en août, en attendant d'autres livraisons.

De plus, les importations ont été en recul de 23% au premier semestre par rapport à 2011, ce qui a affaibli d'autant les réserves du pays. La consommation intérieure avoisine habituellement les sept millions de tonnes par an.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant