L'Algérie adopte une nouvelle constitution contestée par l'opposition

le , mis à jour à 17:27
0

Le Parlement algérien, réuni en session extraordinaire dimanche matin à Alger, a adopté la loi portant révision constitutionnelle voulue par le régime de Bouteflika et critiquée par l'opposition. Le projet a été approuvé par 499 parlementaires réunis en congrès dominé par les conservateurs du FLN et du RND, qui se partagent le pouvoir depuis des décennies. Deux parlementaires ont voté contre et 16 se sont abstenus, a précisé le président du Sénat, Abdelkader Bensalah. Les principaux partis d'opposition, ayant quelques dizaines d'élus au total, ont boycotté le vote. Pour être adopté, il devait recueillir l'adhésion des 3/4 des 462 députés et 144 sénateurs. 

Qualifiant ce projet d'«ambitieux» et de «prometteur», le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal a estimé qu'il s'agissait d'un «jour historique» pour l'Algérie. Selon lui, il «permettra d'immuniser le pays contre les bouleversements politiques et les menaces qui guettent sa sécurité nationale». Très critique, l'ancien Premier ministre Ali Benflis, deux fois adversaire malheureux de Bouteflika dans une présidentielle, a dénoncé un «coup de force constitutionnel pour régler les seuls problèmes du régime politique en place et non ceux du pays».

Le projet contient le rétablissement de la limitation à deux mandats de la fonction présidentielle. Elu pour la première fois en 1999, Abdelaziz Bouteflika avait supprimé lui-même cette limitation qui lui a permis de briguer un 3e puis un quatrième mandat et éveillé les soupçons d'une présidence à vie. Adoptée également la reconnaissance du berbère, pour lequel les militants berbéristes avaient été jetés en prison dans les années 1980, comme langue officielle. Mais l'arabe demeure «la langue nationale officielle de l'Etat». Et l'Islam est consacré, à l'article 2 de la Constitution, religion de l'Etat.

Ce projet de loi suscite une grosse inquiétude auprès de la communauté ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant