L'Alessandrini de Clermont

le
0
L'Alessandrini de Clermont
L'Alessandrini de Clermont

Ce mercredi soir, l'OM se déplace à Clermont en Coupe de la Ligue. Et le club auvergnat espère de tout cœur pouvoir retrouver Romain Alessandrini, qui a fait les beaux jours du club pendant deux ans.

" Vous savez si Romain sera de retour dans le groupe pour jouer contre nous ? On aimerait tous le revoir à Clermont. Ça ferait plaisir à tout le monde au club ". À l'image de tous ceux qui ont côtoyé Romain Alessandrini au Clermont Foot 63, l'attaché de presse du club garde un bon souvenir du passage du Marseillais de 2010 à 2012. Il faut dire qu'en seulement deux ans, le gamin de Plan-de-Cuques a largement eu le temps de laisser son empreinte dans le Puy-de-Dôme. En 76 matchs sous le maillot clermontois, il trouve le chemin des filets 24 fois, et est nommé chaque saison dans le onze type de la Ligue 2 lors des trophées UNFP. Deux saison pleines, sans blessure, en pleine confiance, dans un environnement familial qui lui sied si bien. " Tous les joueurs marchent à l'affectif, et Romain en particulier. Et chez nous, c'était parfait pour lui ", pose Jean-Noël Cabezas, entraîneur adjoint à l'époque.

Le plein de confiance


Pourtant, lorsqu'il arrive à Clermont-Ferrand, Alessandrini sort d'une saison difficile à Gueugnon. Dès le premier match de National contre le Paris FC, il est victime d'un arrachement des ligaments croisés du genou et manque quasiment l'intégralité de la saison. À son retour, il se retrouve en concurrence avec Giovan Vairelles, le frère de Tony, joueur, entraîneur et propriétaire du club. Autant dire qu'il est un peu injustement mis de côté. " Olivier Chavanon, notre directeur sportif, le supervisait depuis un moment déjà et voulait le recruter. Alors même s'il revenait tout juste d'une grosse blessure, on l'a quand même pris ", se souvient Jean-Noël Cabezas. Un choix gagnant puisqu'il intègre rapidement le onze de départ et réussit ses débuts avec brio, en marquant dès son premier match contre Boulogne-sur-Mer. " Il était ici pour se relancer, et il a tout de suite explosé en livrant de grosses prestations ", rappelle Jacques Salze, un ancien coéquipier, toujours au club.

Youtube
Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant