L'Alberta autorise le retour d'employés de sites pétroliers

le
0
    TORONTO, 21 mai (Reuters) - Les autorités de la province 
canadienne de l'Alberta, où un gigantesque feu de forêt a ravagé 
des centaines de milliers d'hectares, ont levé les ordres 
d'évacuation qui concernait des sites d'extraction pétrolière 
des compagnies Suncor Energy et Syncrude. 
    La pluie légère qui tombe depuis jeudi, conjuguée à la 
baisse des températures, a facilité la tâche des pompiers qui 
luttent contre les flammes depuis le début du mois. 
    A Fort McMurray, capitale de l'exploitation des sables 
bitumineux dans le nord-est de l'Alberta, les autorités 
municipales ont autorisé vendredi soir le retour des employés 
évacués des sites d'extraction et des campements des deux 
compagnies. 
    Sur sa page Facebook, la direction de Suncor annonce qu'un 
nombre limité d'employés sera de retour au plus tôt lundi mais 
ajoute que le calendrier d'une reprise de l'activité reste flou. 
Syncrude continue pour sa part d'évaluer la situation et ne sait 
pas non plus quand la production pourra reprendre. 
    La ville de Fort McMurray, dont les quelque 90.000 habitants 
ont été évacués le 3 mai, reste quasiment déserte. 
    Le feu a ravagé plus de 500.000 hectares et provoqué la 
réduction d'un million de barils par jour de la production 
pétrolière du Canada. 
    Samedi matin, les autorités de l'Alberta ont annoncé que la 
taille de l'incendie était inchangée en dépit des chutes de 
pluie. Il est tombé 2 mm d'eau dans la nuit de vendredi à samedi 
dans la région de Fort McMurray. 
 
 (Ethan Lou avec Eric M. Johnson et Nia Williams à Calgary; Eric 
Faye et Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant