L'Albanais sacré meilleur apprenti de France obtient un titre de séjour provisoire

le
0
L'Albanais sacré meilleur apprenti de France obtient un titre de séjour provisoire
L'Albanais sacré meilleur apprenti de France obtient un titre de séjour provisoire

«C'est le plus beau jour de ma vie.» Emu, Armando Curri, 19 ans, a bien reçu ce mercredi sa médaille de meilleur apprenti menuisier de France, comme près de 340 autres lauréats de différentes catégories. Jusqu'à la veille pourtant, le jeune Albanais n'était pas sûr de pouvoir rejoindre ses camarades au palais du Luxembourg. Sous la menace d'une expulsion à cause de son statut de sans-papier, il a finalement obtenu mardi soir un répit de trois mois.

«Je viens de recevoir toutes ces belles choses (...) En une journée, ma vie a changé», bredouille-t-il sur France Bleu Loire. Inscrit en bac pro dans un lycée de l'agglomération roannaise (Loire), Armando était jusqu'alors sous le coup d'une Obligation de quitter le territoire français (OQTF), qu'il contestait devant le tribunal administratif. Mardi, cette OQTF a été abrogée par la préfecture qui lui a délivré une autorisation provisoire de séjour de trois mois.

«L'apprentissage, une voie d'intégration»

«L'apprentissage est une voie d'excellence et aussi une voie d'intégration. La République doit toujours donner sa chance à l'excellence, au mérite et à l'exemplarité», a commenté dans un communiqué la secrétaire d'État au Commerce et à l'Artisanat, Carole Delga. «Je réalise même pas, c'est formidable», confie le jeune homme, médaille en or au cou.

Pour Armando, la chambre haute du Parlement a donc fini par faire une exception. «Au plan des principes, le Sénat, institution de la République chargée d'élaborer la loi, se doit de la respecter. Au plan des réalités, l'apprentissage est une voie d'excellence que le Sénat ne cesse de promouvoir», a indiqué la présidence du Palais du Luxembourg. Et à titre plus personnel, le patron du Sénat, Gérard Larcher (UMP), «a décidé, après en avoir informé le ministère de l'Intérieur, de ne pas faire obstacle à l'accueil de ce jeune dans le cadre strict de la cérémonie organisée par la Société des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant