L'Airbus A 320 NEO passe le cap des 300 commandes

le
0
La version remotorisée de l'Airbus A 320 connaît un succès commercial rapide auprès des compagnies aériennes seulement quatre mois après son lancement

219 appareils pour une valeur de près de 32 milliards de dollars ! Airbus et Boeing n'avaient pas connu une telle avalanche de commandes depuis bien longtemps. En trois jours, le marché prouve qu'il a bel et bien redémarré: les compagnies aériennes ont annoncé pour quelque 32 milliards de dollars de contrats pour 219 appareils répartis entre Airbus (138 exemplaires) et Boeing (86). «La hausse des prix du pétrole représente une pression sur les compagnies aériennes à court terme, mais les contraint aussi à renouveler leurs flottes à long terme», a jugé Louis Gallois, président exécutif d'EADS, maison mère d'Airbus.

Contenir le poids du poste kérosène dans leurs coûts d'exploitation est crucial pour les compagnies aériennes. Pour cela, le plus efficace est de sortir de leur flotte les avions les plus âgés qui consomment le plus au profit de nouvelles générations d'appareils moins gourmands. Ce n'est donc pas un hasard si l'A320 NEO, la version remotorisée

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant