L'aile gauche du PS s'interroge

le
0
Autour de Benoît Hamon, certains veulent faire entendre leur voix face au gouvernement.

Soutenir le gouvernement? Oui. Mais à condition de continuer à peser. Depuis la victoire de François Hollande, l'aile gauche du PS, sortie renforcée des législatives, s'interroge sur sa position dans la majorité et face à l'exécutif. Elle est à la recherche du ton juste. Que dire du coup de pouce de 2 % sur le smic? Comment prendre position sur les finances publiques et le tour de vis qui s'annonce? Quelle valeur ajoutée apporter sur le traité européen?

L'affaire est d'autant moins aisée que son chef de file est Benoît Hamon, désormais ministre délégué en charge de l'Économie sociale et solidaire. Le voilà, comme tous ses collègues, tenu à la solidarité gouvernementale quand certains membres d'Un monde d'avance, courant fondé au lendemain du congrès de Reims de 2008, doivent pousser ses idées pour ne pas laisser le champ libre à Jean-Luc Mélenchon.

Emmanuel Maurel, vice-président du conseil régional d'Ile-de-France, est de ceux-là. «Quand la gauche arriv

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant