L'aile gauche du PS réclame une primaire pour 2017

le , mis à jour le
9

Commentaire goguenard d’un participant : «On a voté à l’unanimité… la déchéance de François Hollande !» L’aile gauche du PS a montré les muscles, ce samedi. Réunis à l’Assemblée nationale, une centaine de parlementaires et de cadres de la «motion B», celle des frondeurs, ont voté un texte appelant le Parti socialiste à participer à l’organisation d’une primaire pour désigner le candidat de la gauche à la présidentielle de 2017.

Un coup fomenté de longue date. Ces grands déçus de François Hollande, en désaccord total avec sa politique économique, voulaient lancer cet appel juste après les élections régionales. Les attentats du 13 novembre ont bouleversé leur agenda. Depuis, le débat sur la déchéance de nationalité et la démission de Christiane Taubira, mercredi dernier, ont apporté de l’eau à leur moulin. Tout comme le collectif emmené par la féministe Caroline de Haas, qui travaille à l'organisation d'une primaire de la gauche. Ou le «divin renfort» -c'est Christian Paul qui le dit- de l'appel lancé dans «Libération» par Daniel Cohn-Bendit et une trentaine de personnalités, qu'ils retrouveront mercredi soir pour une réunion publique à La Bellevilloise (Paris XXe).

«Des militants songent à saisir les tribunaux»

«Reboostés», ils somment Hollande, dont «la candidature en 2017 n’est pas automatique» selon eux, de descendre dans l’arène. Vœu pieux ? Le chef de l’Etat, qui s’y était pourtant engagé avant son élection, laisse désormais ses proches pointer l’incongruité d’une participation à la primaire. «Le président de la République, je le rappelle, n’est pas Dieu le père sur sa statue de marbre», s’agace la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann. Les frondeurs jettent le gant à Jean-Luc Mélenchon, réfractaire à l'idée. «Il pense être le seul. Il dit tout le temps : à part moi, qui d'autre?» soupire un responsable de gauche qui le connaît bien. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SuRaCtA il y a 10 mois

    Même eux ils n'en peuvent plus du père dodu...

  • sibile il y a 10 mois

    plus il y aura de pagaille à gauche et mieux ce sera

  • M6864134 il y a 10 mois

    Pathétique ces petits bourgeois de gauche !!! Ils ont la vérité absolue et n'existent que par le bon vouloir des Français !!! Ils oublient simplement une chose, c'est que 90% des Français ont autre chose à faire que d'écouter ces beaux parleurs qui du haut de leurs comptes en banque bien garnis veulent nous donner la leçon et nous expliquer la vie.

  • Berg690 il y a 10 mois

    Une primaire juste pour être sûr d' éliminer le père Dodu.

  • xk8r il y a 10 mois

    avec 700 000 chômeurs au compteur, il rêvait ..............

  • M3366730 il y a 10 mois

    Encore des gens qui se gouiffrent sur le dos des contribuables et quand les élections arriveront ils se mettront tous en un seul rang pour ne pas perdre leurs privilèges quelque soit le candidat de gauche.Caviar tous les matins !

  • M951753 il y a 10 mois

    Pour une VI République, où les sans dents reprennent la main sur ces politiques misérables d incompétence, d injustice et bien d autre.....

  • frk987 il y a 10 mois

    Allons Sense78, un déplacement en train pour ces gens coûte une vraie fortune, il faut inspecter la voie, il faut un train pilote en tête, il faut une surveillance en temps réelle de la voie par hélicoptère, côté économie.....c'est pas gagné !!!.....complétement irréaliste et totalement démagogique.

  • sense78 il y a 10 mois

    Les caves se rebiffent. Après des années de menaces jamais mises à exécution de peur de perdre leur position dorée, ces défenseurs de dogmes calamiteux du passé estiment qu'ils n'ont plus rien à perdre en renvoyant le médiocre vers Tulle, en train et pas en avion présidentiel comme il l'avait promis, juré.