L'aile gauche du PS donne de la voix

le
0

Ayrault a promis d'être vigilant sur les contreparties au pacte de responsabilité demandées aux entreprises.

Des «combats secondaires». En deux mots, Jean-Marc Ayrault a balayé les critiques de l'aile gauche du PS contre le pacte de responsabilité de François Hollande qui prévoit une baisse des charges pour les entreprises contre des embauches et un dialogue social accru. Dès son arrivée à la Maison de la chimie, à Paris, où se tenait un séminaire rassemblant parti, parlementaires et gouvernement, il a mis les points sur les «i»: «Il y a toujours des interrogations, mais l'essentiel est de réussir. Nous n'avons plus le choix. Restons concentrés sur l'essentiel.»

Dans la matinée, deux mouvements de l'aile gauche du parti, «Maintenant la gauche» d'Emmanuel Maurel et «Un monde d'avance» du ministre Benoît Hamon, ont rendu public un réquisitoire contre la politique économique de François Hollande, assumée clairement comme une «politique de l'offre» depuis le...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant