L'aile gauche du Parti socialiste se renforce

le
0
La motion d'Emmanuel Maurel a recueilli un peu plus de 13%, obtenant mécaniquement 28 des 204 postes du conseil national du PS.

Pas de rigueur, plus de licenciements boursiers, de meilleurs salaires. Les «alternatifs» de la rue de Solferino attendent du gouvernement qu'il change de politique ou aille plus vite dans la mise en œuvre des 60 engagements du candidat Hollande. Et c'est pour cela qu'ils veulent qu'on les appelle ainsi désormais. «On parle toujours de l'aile gauche du PS. Mais jamais de l'aile droite», soupire un élu PS.

Le centre de gravité du PS

Le nouveau premier secrétaire Harlem Désir devra composer avec ces courants situés à la gauche du parti. Mais qui sont-ils? Et quel est au juste leur poids dans le parti? Il y a d'abord le courant «Maintenant la gauche» dont le chef de file est Emmanuel Maurel. Grâce au score d'un peu plus de 13 % obtenu par sa motion, ce courant obtient mécaniquement 28 des 204 postes du conseil national du PS et 8 à 9 postes sur les 70 du bureau national. Pas de quoi déplacer le centre de gravité du PS.

Toutefois, les amis de Maurel pourraient trouv

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant