L'AIEA va aider à diagnostiquer plus rapidement la fièvre Ebola

le
0

VIENNE, 14 octobre (Reuters) - L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) compte aider les pays touchés par la fièvre Ebola à combattre l'épidémie, en leur envoyant des appareils qui permettent un diagnostic plus rapide de la maladie, laquelle a fait déjà près de 4.450 morts en Afrique de l'Ouest. Le matériel devrait être livré dans les semaines à venir à la Sierra Leone, puis au Liberia et en Guinée, a indiqué mardi l'AIEA. Il s'agira d'une "contribution modeste mais efficace" aux efforts de lutte contre l'épidémie, a déclaré le directeur général de l'agence onusienne, Yukiya Amano. Selon l'AIEA, une technique de diagnostic dérivée du nucléaire et appelée RT-PCR permet la détection du virus de la maladie d'Ebola en quelques heures. Les autres méthodes, fait remarquer l'AIEA, s'appuient sur des cultures cellulaires qui prennent plusieurs jours avant qu'une conclusion puisse en être tirée. (Fredrik Dahl; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant