L'AIEA prie l'Iran de répondre aux inquiétudes sur le nucléaire

le
0

VIENNE, 15 septembre (Reuters) - Le directeur général de l'AIEA, Yukiya Amano, a instamment prié lundi les autorités iraniennes de répondre aux inquiétudes suscitées par leur programme nucléaire, alors qu'elles auraient dû fournir voici déjà trois semaines certaines informations à ce sujet. Les pays occidentaux soupçonnent Téhéran de chercher à se doter de l'arme atomique, mais les Iraniens assurent que l'objectif de leur programme nucléaire est uniquement civil. Confirmant les conclusions d'un rapport confidentiel de l'Agence internationale de l'énergie atomique, Yukiya Amano a déclaré que l'Iran n'avait pas mis en oeuvre deux des cinq mesures de transparence qu'il aurait dû appliquer au plus tard le 25 août. "Afin de résoudre tous les contentieux actuels et passés, il est très important que l'Iran continue d'appliquer dans les délais impartis toutes les mesures concrètes qui ont fait l'objet d'un accord", a dit le directeur général à Vienne devant le conseil des gouverneurs de l'AIEA. L'Iran et le groupe P5+1, qui réunit les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne et Russie) et l'Allemagne, se sont fixé comme objectif de parvenir à un accord sur le programme nucléaire iranien d'ici le 24 novembre. Les négociations plénières doivent reprendre le 18 septembre à New York. (Fredrik Dahl; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant