L'AIEA a besoin de E4,6 mlns pour sa mission en Iran

le
1

VIENNE, 3 décembre (Reuters) - L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a besoin de 4,6 millions d'euros supplémentaires pour financer ses opérations de contrôle dans le cadre de la prolongation des discussions sur le programme nucléaire iranien entre Téhéran et le groupe P5+1, révèle un document consulté par Reuters mercredi. L'Iran et les Six (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne) ne sont pas parvenus à conclure un accord définitif sur le programme iranien avant la date butoir du 24 novembre. Les deux partis ont décidé de poursuivre les négociations jusqu'à la fin du mois de juin tout en maintenant en vigueur les engagements contenus dans un accord intérimaire conclu en novembre 2013. Dans le cadre de cet accord provisoire, l'Iran accepte de mettre fin à ses activités nucléaires les plus sensibles. L'AIEA est chargée de s'assurer que Téhéran se conforme à sa promesse en procédant à des contrôles sur place. Dans une note confidentielle adressée aux Etats membres avant une réunion extraordinaire de sa direction la semaine prochaine, l'AIEA estime que le coût induit par la prolongation de ses missions de contrôle est d'environ 5,5 millions d'euros. Pour couvrir ces besoins, l'agence estime qu'un "montant supplémentaire de 4,6 millions d'euros de contributions volontaires extra-budgétaires serait nécessaire". (Fredrik Dahl; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le mercredi 3 déc 2014 à 14:00

    pour ne rien faire, c'est ridicule. Il faut combien pour contrôler le stock d'Israel ?