L'aide financière pour le Népal reste trop lente, dit l'Onu

le , mis à jour à 17:28
0

KATMANDOU, 7 mai (Reuters) - Une petite partie seulement des fonds d'urgence demandés par les Nations unies pour venir en aide aux victimes du tremblement de terre au Népal sont arrivés, ont déclaré jeudi des responsables de l'Onu sur place, une lenteur qu'ils expliquent par la multitude des crises humanitaires dans le monde. Sur les 415 millions de dollars (369 millions d'euros) jugés nécessaires la semaine dernière par l'Onu et ses partenaires, seuls 22,4 millions ont été apportés à ce jour. "C'est une réponse décevante", a dit à Reuters Orla Fargan, porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'Onu. Elle explique la lenteur de l'aide par la "lassitude" des donateurs, en rappelant que ceux-ci sont déjà sollicités pour des crises internationales telles que la guerre en Syrie ou l'Irak. Le séisme du 25 avril au Népal, d'une magnitude de 7,8, a fait au moins 7.759 morts et plus de 16.000 blessés et il a détruit plus de 300.000 habitations. Près de deux semaines après la catastrophe, l'aide peine encore à parvenir jusqu'aux régions les plus difficilement accessibles du pays alors que la saison de la mousson approche. Dans la région de Langtang, à une soixantaine de kilomètres au nord de Katmandou, près de 300 personnes, dont de nombreux étrangers, pourraient avoir été tuées par une avalanche provoquée par le tremblement de terre, a dit jeudi un responsable local, qui évoquait auparavant un chiffre de 120 morts environ. Les opérations de recherche ont permis de retrouver six corps mercredi mais elles sont ralenties par des conditions météorologiques défavorables, a ajouté Gautam Rimal. Une centaine de corps avaient été retrouvés dans la zone samedi et dimanche. Langtang est une étape très fréquentée par les adeptes du trekking et les alpinistes et le village comptait 55 refuges et maisons d'hôtes avant le séisme et l'avalanche, qui l'a balayé. A Paris, le ministère des Affaires étrangères a fait état jeudi de quatre victimes françaises et neuf portés disparus dans la vallée du Langtang, précisant qu'un vol de reconnaissance était prévu jeudi au-dessus de la zone. Le Quai d'Orsay reste sans nouvelle de 14 Français. (Krista Mahr et Gopal Sharma, Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant