L'aide aux pays pauvres reste une priorité

le
0
Près de deux tiers des Français sont favorables à l'Aide publique au Développement, selon un baromètre AFD-Ifop.

Lutter contre la pauvreté, faciliter l'accès à l'eau potable, à l'éducation, à la santé... Cibler les pays les plus démunis d'Afrique subsaharienne tout en s'engageant davantage en Afrique du Nord. Telles sont les priorités déclinées par les Français en matière de développement, selon l'édition 2011 du baromètre AFD Ifop, réalisé en juillet, sur fond de «printemps arabes». Ils sont 63 % à soutenir la poursuite de l'aide publique au développement (APD), malgré la crise et le contexte de restrictions budgétaires. 77 % d'entre eux considèrent même que la France doit disposer de sa propre politique au sein de l'Europe.

Taxe sur les transactions financières

Sachant que la France est le troisième contributeur mondial. «L'APD représente 10 milliards d'euros, soit près de 10 % de l'aide publique mondiale, alors que la France pèse 5 % du PIB mondial. Et le budget 2012 ne sera pas touché par la baisse des dépenses publiques », a rappelé le ministre

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant